• Les enquêtes de l'inspecteur Higgins, t14 : La vengeance d'Anubis

    Christian Jacq

    Éditions J

    Publié en 2014

    231 pages

     

     

     

    Synopsis

    Londres, une exposition exceptionnelle consacrée aux trésors de Tout-ânkh-Amon. Des milliers de spectateurs, fascinés, assistent à la promenade sur la Tamise d'une statue géante du dieu Anubis à tête de chacal. Et son arrivée à Trafalgar Square est un véritable triomphe ! Mais l'on a oublié qu'Anubis, le dieu des morts, n'a rien perdu de ses pouvoirs. S'il est venu à Londres, c'est pour exercer sa juste vengeance sur un être maléfique. Et le crime qui sera soumis à la sagacité de Higgins sera l'un des plus stupéfiants de sa carrière.

     

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens tout d'abord à remercier Babélio pour ce partenariat, et je m'excuse sincèrement pour le retard de ma chronique. En ce moment je suis en plein travaux/déménagement, ce n'était pas prévu et j'y passe quasiment tout mon temps libre. En plus du boulot et de mon cheval, ça me fait de grosses journées, et le soir je suis complètement épuisée, je tombe de fatigue, et j'ai beaucoup de mal à lire. Je ne me cherche pas d'excuse, juste à expliquer mon retard, car ce n'est pas un fait habituel.

     

    Christian Jacq... Aaaaaaaaaaah, Christian Jacq ! Je ne sais pas comment vous expliquer à quel point cet auteur compte pour moi. Il a fait naître 2 choses chez moi : l’amour de la lecture (avec Stephen King) et une passion (immodérée à une époque...) pour l'Egypte ancienne. 

    Rolala ! Que de souvenirs ! J'ai découvert Christian Jacq lors de mon 1er job d'été, au musée archéologique de Strasbourg. Quand on n'avait pas beaucoup de visiteurs, on avait le droit de bouquiner, et une collègue m'avait prêté le tome 1 de la série Ramsès II. Et là, coup de foudre immédiat. Pour cet auteur, sa façon de raconter, son style d'écriture, ce pharaon, ce pays, lointain et mystérieux. Il fût un temps, j'ai dévoré pas mal de ses livres (la saga Ramsès, Barrage sur le Nil, L'Affaire Toutankhamon, la saga La Pierre de Lumière, La Reine Soleil, la saga Le Juge d'Egypte, la saga Les Mystères d'Osiris). Malheureusement, faute de temps, et parce que j'ai monstrueusement agrandi ma PàL depuis que je suis sur L@ (au grand dam de mon rythme de lecture ridiculement lent -_-' ) je n'ai pu approfondir ma connaissance ni des œuvres de cet auteur, ni de celle de l'Egypte ancienne. Ceci dit, je les aime toujours autant l'un comme l'autre, et relire ses livres déjà lus et en lire d'autres sont dans mes projets. J'ai une affection toute particulière pour cet auteur, qui a participé à sa manière (et surtout, sans le vouloir ni le savoir, évidemment :p ) à faire de moi la personne que je suis maintenant. Bref ^^

     

    Donc, quand, lors de la dernière masse critique de Babélio, j'ai vu ce livre de proposé, j'ai sauté sur l'occasion ! (oui, avec limite un petit cri de groupie hystérique :p ) (cri que j'ai poussé quand j'ai reçu le mail de sélection tongue ).

     

    Alors, je dois dire que je ne m'attendais pas du tout à ce genre d'histoire (j'avoue, voir marqué Christian Jacq et Anubis m’ont suffi pour sélectionner le livre, honte à moi ! ). Ça sort complètement de ce que j'avais l'habitude de lire de cet auteur. Et ça m'a totalement plu ! C'est vrai, j'avoue que j'aurai aimé que l'Egypte soit un peu plus présente, disons plutôt de manière différente, parce que c'est quand même un peu le sujet évidemment. Cependant, le style d'écriture de Christian Jacq est tellement... fluide, maîtrisé, agréable, travaillé, agréable, recherché... j'ai déjà dit agréable ?? Ça coule tout seul, c'est juste du velours ! C'est travaillé et recherché sans être compliqué, maîtrisé sans être pompeux. PAR-FAIT j'vous dis ! 

    Côté histoire, si je ne m'abuse, il s'agit d'une vraie enquête, et moi j'aime bien ce genre d'anecdote un peu "farfelue", originale. Il ne faut évidemment pas s'attendre à un thriller comme on en voit à l'heure actuelle, au rythme effréné et de plus en plus gore au fil des pages. Le récit est assez "plat" (ça fait péjoratif, lais ce n'est pas le cas du tout), il n'y a pas de rebondissement toutes les 2 pages, on suit les investigations de l'enquête et les réflexions/déductions des protagonistes, et ma foi, c'est plutôt sympa ! L'ambiance m'a fait penser à un agréable mélange d'Hercule Poirot et de Sherlock Holmes.

    Il y a cependant des rebondissements évidemment, des choses surprenantes, inattendues, et j'ai été complètement entraînée dans ce récit. Surtout qu'il y a un côté qui me tient particulièrement à coeur... ça a à voir avec les animaux, qui est LA cause qui compte le plus pour moi, mais je n'en dirais pas plus pour ne pas spoiler ;)  J'ai tout de même eu les larmes aux yeux à un certain passage...

     

    En résumé, j'ai vraiment passé un très bon moment avec Higgins et Marlow, les 2 protagonistes aux caractères aussi opposés que complémentaires ! Je ne vais pas rajouter grand-chose de plus que ce que j'ai dit précédemment, à part que je vais m'intéresser de plus près à cette série des Enquêtes de l'Inspecteur Higgins, et que je vais me (re)plonger dans les romans sur l'Egypte ancienne de Mr Christian Jacq.

    Et je tiens une fois de plus à m'excuser sincèrement pour mon retard.

     

     

    Appréciation

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict

     


    1 commentaire
  • Les Étranges talents de Flavia de Luce t1

    Alan Bradley

    Éditions du Masque

    Publié en 2010

    396 pages

     

     

    Synopsis

    Été 1950. Le paisible manoir de Buckshaw est agité par de surprenants événements. Un oiseau mort, timbre collé au bec, est retrouvé devant la porte de la cuisine, un cadavre fait son apparition au beau milieu d’un plant de concombres, et le maître de la famille, le colonel de Luce, n’est plus lui-même. Le plus mystérieux ? Quelqu’un a subtilisé un morceau de l’écœurante tarte à la crème de Mme Mullet. 
    Avec son œil affuté et son laboratoire de chimie, c’est Flavia, l’une des trois filles de Luce, qui va mener l’enquête dans le passé tourmenté de son père.

     

     

    Mon avis

    J'avais repéré ce livre chez ma copinaute Frenchdawn, sans savoir vraiment ce que j'allais découvrir, mais en ayant lu des réactions plutôt sympas. Eh bien j'ai été très agréablement surprise ! 

    Je m'attendais à un énième livre avec une héroïne jeune et parfaite, des créatures bizarres, des dénouements faciles,... Mais que nenni ! L'intrigue est originale, recherchée, riche et bien construite. Le récit est rempli de mystères, les rebondissements s'enchainent et les dénouements ne sont nullement faciles, au contraire, je n'ai rien vu venir personnellement (bon en même temps, je dois avouer que je suis une quiche pour découvrir le tueur dans les séries. Autant ma mère trouve qui c'est - sans indice ni rien hein - au bout de 5mn, autant moi même si le nom est marqué en gros, je ne capte pas -_-' Enfin, j'exagère peut-être un peu là ! Toujours est-il que maintenant quand on regarde une série, elle a ordre de se taire  ). Le tout servi dans une ambiance très anglaise, très mystérieuse, assez sombre aussi. 

     

    Les personnages sont assez nombreux, mais pas spécialement mis en avant ni beaucoup développés, ou plutôt, présentés. Flavia est la narratrice de l'histoire, c'est donc elle qu'on suit, et c'est aussi elle qui est la plus développée. Ce choix de narration donne au récit une impression de huis clos, et lui confère une ambiance très mystérieuse. 

    Flavia, d'ailleurs, est, contrairement à ce que je pensais, un personnage que j'ai adoré ! Du haut de ses 11 ans, elle est juste géniale ! Intelligente, elle est passionnée de chimie, et voue un intérêt presque malsain pour les poisons. J'ai d'ailleurs vraiment appris beaucoup de choses très intéressantes ! Elle est également doté d'un humour piquant, incisif, qui m'a plus d'une fois fait rire. Elle m'a fait penser à un mélange entre Mercredi Addams, pour le côté morbide et l'humour acide, et une Sherlock Holmes en culottes courtes, pour le côté enquête et déduction. C'est une gamine débrouillarde qui n'a pas froid aux yeux !

    Ses soeurs sont par contre au contraire détestables ! Peut-être parce qu'on les voit à travers les yeux de Flavia remarquez...

    Leur père est très conventionnel, froid et distant. Absent même, et très mystérieux lui aussi.

     

    Le style d'écriture enfin est fluide et agréable.

     

    En résumé,  une intrigue originale et recherchée, une enquête menée tambour battant par une gamine à l'esprit vif, cette série est une belle découverte et ce tome un coup de coeur !

     

     

    Appréciation

     

     


      

     


    6 commentaires
  • Millénium

    Stieg Larsson

    Éditions Actes Sud (Noir)

    Publié en 2006

    574 pages

     

     

    Synopsis

    Ancien rédacteur de Millénium, revue d'investigations sociales et économiques, Mikael Blomkvist est contacté par un gros industriel pour relancer une enquête abandonnée depuis quarante ans. Dans le huis clos d'une île, la petite nièce de Henrik Vanger a disparu, probablement assassinée, et quelqu'un se fait un malin plaisir de le lui rappeler à chacun de ses anniversaires. Secondé par Lisbeth Salander, jeune femme rebelle et perturbée, placée sous contrôle social mais fouineuse hors pair, Mikael Blomkvist, cassé par un procès en diffamation qu'il vient de perdre, se plonge sans espoir dans les documents cent fois examinés, jusqu'au jour où une intuition lui fait reprendre un dossier. Régulièrement bousculés par de nouvelles informations, suivant les méandres des haines familiales et des scandales financiers. Lancés bientôt dans le monde des tueurs psychopathes, le journaliste tenace et l'écorchée vive vont résoudre l'affaire des fleurs séchées et découvrir ce qu'il faudrait peut-être taire.

     

     

    Mon avis

    Je me décide enfin à rédiger cette chronique. J'ai fini ce livre il y a très longtemps (au moins 2 mois)... De manière globale, je suis assez déçue. J'en avais entendu teeeeeeellement de bien, que peut-être j'en attendais trop.

     

    Déjà, l'histoire. Longue, très longue, très trèèèèès longue à se mettre en place. Sans parler des nombreux passages politico-économico-financiers de la Suède... Je suis d'accord que greffer de petites choses extérieures à l'histoire peut être intéressant et la rendre plus crédible, mais là non, faut pas pousser non plus. Plus de la moitié du livre est à mes yeux complètement inutile, que ce soit à l'intrigue en elle-même, mais aussi pour comprendre et présenter les personnages. Beaucoup de blablas, de descriptions, de flashbacks, qui n'ont RIEN à voir avec l'intrigue en elle-même, punaise on s'y perd ! Je suis d'accord que la partie concernant Millénium et pourquoi Mikael accepte la proposition d'Henrik est importante, mais tout le reste non, c'est vraiment beaucoup trop compliqué.

    Il y a cependant tout de même quelques passages vraiment intéressants et qui tiennent le lecteur en haleine, mais j'attends toujours LE passage qui fait déclic et où apparemment on n'arrive plus à décrocher (d'ailleurs si certains/es ont la réponse, je la veux bien svp...). Le fameux passage avec le nouveau tuteur de Lisbeth est absolument insoutenable, criant d'horreur et de réalité. J'en étais malade et vraiment mal à l'aise, j'avais des envies de vengeance extrême.

    Sans compter l'histoire entre Mikael et Lisbeth, tellement prévisible.

    La fin quant à elle est une véritable déception. Tellement banale !

     

    Les personnages ne m'ont pas plus interpellée que ça. J'ai trouvé Mikael assez peu crédible, pas toujours en adéquation avec la façon dont on nous l'avait décrit, et assez "mou" je trouve. Lisbeth est "trop" : trop torturée, trop destroy, trop trop trop. Le seul que j'aurai pu apprécier est Henrik, s'il n'y avait eu le dénouement final...

     

    Le style d'écriture enfin, est tantôt fluide, très agréable et entraînant, tantôt lourd, emmêlé et ennuyeux. Et cela n'a rien à voir avec le fait qu'il soit question de finances...

     

    En résumé, quelques passages vraiment intéressants et entrainants, mais beaucoup trop de longueurs et une fin décevante de banalité.

     

    Petit mot sur le film : pour ne pas me spoiler, et céder à la facilité d'abandonner le bouquin en regardant le film, je ne l'ai regardé qu'après avoir fini le livre. Eh bien ! Si le livre est une déception, le film l'est encore plus ! C'est brouillon, à mon sens des scènes manquent qui donnaient de la consistance et de l'intérêt au livre, les personnages sont inattachants. Je trouvais Mikael déjà assez mou dans le livre, c'est encore pire dans le film, il est carrément insipide. Lisbeth n'est quant à elle pas du tout assez destroy et je n'ai pas autant ressenti le côté torturé et meurtri du personnage que dans le livre.

     

     

    Appréciation

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict 


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique