• Nadia Coste

    Éditions Scrineo

    Publié en 2015

    312 pages

     

     

     

    Synopsis

    Vaïn n'est pas mort. Pourtant, son frère l'a tué.
    A-t-il ressuscité ? Pourquoi le soleil brûle-t-il sa peau ? Pourquoi seul le sang le rassasie-t-il ?
    Alors que son désir de vengeance augmente, Vaïn se convainc que la Nature l'a sauvé de la mort pour éliminer son frère et sa descendance maudite... Une traque terrible et périlleuse commence... Elle durera des siècles.

    La quête du Premier Immortel depuis la fin du néolithique jusqu'au début de Rome.

     

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens tout d'abord à remercier Livraddict ainsi que la maison d'éditions pour ce partenariat ^^

     

    C'est tout d'abord la couverture, sombre et mystérieuse à souhait, qui m'a donné envie de tenter ma chance pour ce parte, puis le résumé. La Préhistoire est, avec le Moyen-Age, une période historique que j'affectionne particulièrement, mais que l'on rencontre bien peu en littérature je trouve.

     

    Dès les 1ères lignes, on est directement plongés dans l'histoire et surtout, l'ambiance ! Urr, l'aîné, est sur le point d'accomplir la dernière épreuve qui fera de lui un homme et lui permettra de s'unir à Milana et de fonder sa famille. C'est un personnage hautain et sûr de lui, antipathique même si au 1er abord, c'est vers lui que pourrait se tourner notre préférence.

    Vaïn, le cadet, est jaloux de son frère. Il est moins doué pour la chasse, plus frêle.

    Au début, je n'éprouvais que de l'antipathie pour Vaïn, sa jalousie et ses pleurnicheries.

    Et puis... et puis tout bascule. 

    Beaucoup de sentiments contradictoires m'ont traversée pendant ma lecture, et je dois dire que je n'ai pas réussi à savoir si j'appréciais ou non Vaïn. C'est un personnage très bien construit et extrêmement complexe, mais qui garde tout de même une certaine immaturité tout au long du récit.

     

    L'auteur prend son temps pour installer son univers et son histoire, sans toutefois que ce soit trop long. J'ai terriblement aimé sa façon de voir la "naissance" des vampires et des loups-garous, ainsi que ce que Vaïn pense qu'il doit accomplir. Tellement original, intéressant. 

    Il n'y a pas de temps mort, le rythme est relativement soutenu, mais s'il n'y a pas forcément de rebondissement ou de révélation toutes les 2 pages.

    J'ai également beaucoup aimé la fin qui introduit la célèbre légende de Remus et Romulus. Très bien amené.

    Le livre est découpé en 3 parties, et pour une fois, je pense sincèrement qu'il aurait mérité d'être découpé en 3 tomes pour permettre d'approfondir certains éléments, de densifier l'histoire. Je suis sûre que ça aurait pu donner quelque chose d'exceptionnel. 

     

    Le style d'écriture de l'auteur est simple, fluide et agréable. Les descriptions alternent avec les scènes d'action. Le tout est bien dosé pour qu'il n'y ait ni trop ni trop peu de l'un ou de l'autre. Certains scènes sont extrêmement bien décrites, à la limite du soutenable je dois dire. L'auteur ne fait pas de chichis, elle raconte, point. C'est vif, c'est brut. 

     

    En résumé, une histoire entraînante, originale se déroulant dans un univers rarement utilisé, des personnages atypiques auxquels on ne peut pas vraiment s'attacher, un style d'écriture fluide et une ambiance sombre et mystérieuse. Je ne regrette qu'une chose, que ce ne soit qu'un one shot, ce qui me fait passer pas loin du coup de coeur.

     

     

    Appréciation 

     

      

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict   


    2 commentaires
  • Chroniques d'au-delà du seuil, t1 : La Quête du prince boiteux

    Paul Carta

    Éditions L'Archipel

    Publié en 2015

    367 pages

     

     

     

    Synopsis

    Divisé en quatre Dominions, le continent de Mitellia révère les Dieux de l’Alphée. Mais trois d’entre eux honorent un Dieu Secret et son représentant sur terre, le Pourvoyeur. Khimaï, prince d’Ethernia, est destiné à devenir le futur Pourvoyeur. À vingt ans, sous l’apparence d’un apprenti charbonnier, Khimaï, dont le père a été assassiné, fait halte dans une auberge alors qu’il effectue un périlleux voyage. Au cours d’une rixe, il reconnaît le géant Borhôn, le maître d’armes qui, dans sa jeunesse, l’avait formé au combat et à la survie. Si Khimaï sait deviner l’invisible, lire les empreintes, ressentir le passage d’autres humains, c’est grâce à Borhôn. Qui ne l’a pas oublié et lui renouvelle son allégeance. Ensemble, les voilà partis à la reconquête du trône. Mais il leur faut d’abord échapper aux clans qui les pourchassent et trouver celle qui pourra les aider : Lathân, amie d’enfance de Khimaï, une orpheline élevée au temple et destinée à servir le Dieu Secret... Sauront-ils déjouer les périls qui les attendent ?

     

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens tout d'abord à remercier Babélio ainsi que la maison d'éditions pour ce partenariat.

     

    C'est principalement la couverture qui m'a attirée lors de la dernière masse critique, plus que la 4ème de couv'. Le résumé faisant part d'une intrigue somme toute assez classique.

     

    Les 1ères pages de ce livre m'ont captivée. L'univers et l'ambiance m'ont de suite plu, tout comme le fait qu'on rentre directement dans le "vif" du sujet. Enfin, plus ou moins. Parce qu'au final, l'action et le suspense ne sont pas les mots qui caractérisent le mieux ce livre. 

    Le choix de l'auteur concernant le déroulement y est pour beaucoup à mon avis. Les scènes du présent alternent avec celles du passé, nous racontant l'enfance de Khimaï. Ce n'est pas pour me déplaire, au contraire, c'est quelque chose d'inhabituel et d'original que j'ai apprécié. Dans les scènes du passé, on en apprend beaucoup donc sur l'enfance du prince, mais également sur l'Histoire de cet univers, sur les personnages. Et ce malheureusement, au détriment des scènes du présent. L'intrigue avance vraiment, mais vraiment, hyper lentement, pour ne pas dire à peine. Et ça c'est vraiment dommage. Comme dit, au début, j'ai vraiment apprécié ces bonds dans le temps, d'autant plus que c'était amené de manière subtile et cohérente. Mais au bout d'un moment, ces scènes là ont trop pris le pas sur le présent. Par moment, je me suis même surprise a être complètement perdue, l'auteur usant de digressions dans les scènes du passé également ! Donc en gros, le prince se remémorait une scène du passé, dans laquelle s'imbriquait à un moment, une scène d'un encore autre souvenir, pour revenir finalement au souvenir du début. Et même dans les scènes du présent, l'auteur incluait des souvenirs de l'enfance du prince. Je ne dis pas, c'était intéressant, mais un peu embrouillant par moment.

    Du coup, je ne sais pour le moment pas trop quoi dire tant au niveau de l'intrigue, que des personnages. 

     

    Les personnages du présent - Khimaï, Borhôn, principalement - ne sont pas assez décrits pour pouvoir s'en faire une idée précise. 

    J'ai aimé l'univers, même si là encore, je trouve qu'il y a un manque côté descriptions, l'auteur se concentrant plus sur le côté historique de cet univers.

     

    Au sujet du style d'écriture de l'auteur, j'avoue avoir eu un peu de mal. Je l'ai trouvé assez inégal en fait. Certains passages étaient relativement fluides et agréables, mais je l'ai trouvé globalement assez confus. Beaucoup de phrases sont longues, très longues, et là encore on se perd dans des tournures des fois un peu lourdes. À trop vouloir en faire, ça devient un peu pompeux. D'autant plus que les chapitres sont longs, très longs. Ça serait mieux passé avec des chapitres plus courts.

    Ceci dit, ça n'en reste pas moins lisible et compréhensible. 

     

    En résumé, je me rends compte en ayant rédigé cette chronique que je ressors finalement légèrement déçue de cette lecture. J'ai aimé, oui, bien sûr. Mais je reste sur ma faim. L'auteur a choisi une présentation risquée en alternant chapitres au présent et ceux au passé, et ces derniers ont à mon sens malheureusement pris le pas sur le présent et donc l'intrigue en elle même. Ils sont néanmoins utiles à la compréhension des évènements, mais peut être un peu trop présents, au détriment des chapitres au présent (vous suivez ? tongue). 

    Ce tome est donc un tome vraiment beaucoup introductif, mais je poursuivrai évidemment cette série.

     

     

    Appréciation

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict   

     


    votre commentaire
  • Une guitare pour deux

    Mary Amato

    Éditions Nathan

    Publié en 2013

    288 pages

     

     

     

    Synopsis

    La mère de Tripp lui a confisqué sa guitare tant qu'il ne sera pas plus sociable et meilleur élève. Lyla, quant à elle excellente élève et musicienne hors pair, a besoin de s'entraîner pour ses concerts de violoncelle. Les deux adolescents entament alors le partage de la salle de répétition du lycée et une correspondance, d'abord acide puis plus complice. Bientôt le guitariste rebelle et la violoncelliste sage que tout oppose se retrouvent autour de leur passion commune : la musique…

     

     

     

    Mon avis

    Après ma lecture plus que laborieuse du tome 1 de La reine Rouge, j'avais besoin de quelque chose de léger et rapide à lire, et Sia, du blog Encres & Calames, m'a conseillé ce titre que j'avais depuis un moment dans ma PàL. Et effectivement, c'était rapide à lire et léger. 

     

    Je n'ai pas pour habitude de lire des histoires classées jeunesse quand celles-ci ne comportent pas une part de fantasy/fantastique, enfin quelque chose d'autre quoi. Mais j'ai apprécié cette petite lecture. 

    L'histoire est sympa, c'est original et plutôt marrant, et la mise en page est originale également, même si elle m'a un peu perdue par moment. 

    L'évolution entre les personnages est intéressante, même s'il n'y a pas vraiment de surprise... Tout comme les développements et rebondissements. La fin est un peu précipitée et - là encore - prévisible, et le livre dans son ensemble d'ailleurs manque un peu de travail, de profondeur. 

     

    Les personnages également d'ailleurs sont un peu clichés et manquent de profondeur. 

     

    Le style d'écriture de l'auteur est simple, mais fluide et agréable. La présentation est originale et dynamique.

     

    En résumé, un petit livre sympa et rapide à lire, mais qui manque de profondeur que ce soit au niveau de "l'intrigue" que de la psychologie des personnages. C'est jeunesse, donc on échappe pas à certains clichés du genre. Ceci dit, ça reste tout de même très correct, et on passe un très bon moment qui vide la tête. C'est frais, c'est léger, c'est drôle.

     

     

    Appréciation

     

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict   

     


    3 commentaires
  • Mark Lawrence

    Éditions Bragelonne

    Publié en 2014

    384 pages

     

     

     

    Synopsis

    La Reine Rouge est crainte dans tout l’Empire Brisé.

    Lâche, tricheur et séducteur invétéré, son petit-fils le prince Jalan ne figure qu’en dixième position dans la ligne de succession. Tandis que la souveraine façonne la destinée de millions de sujets, Jalan, lui, s’adonne à ses plaisirs coupables. Jusqu’au jour où il croise le chemin de Snorri, un colosse armé d’une hache décidé à venger sa famille. Le voilà entraîné vers le Nord glacé, dans un voyage mortel où il découvrira à ses risques et périls le véritable secret de la Reine Rouge...

     

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens tout d'abord à remercier Livraddict ainsi que les Éditions Bragelonne pour ce partenariat ^^

     

    Quand je vu ce livre aux partenariats de Livraddict il y a quelques semaines, son titre, sa sublime couverture, et le résumé ont immédiatement titillé ma curiosité et attirée. Le tout promettait une belle aventure de fantasy riche dans un univers sombre et mystérieux. Un livre comme je les aime quoi. Et au final, je suis extrêmement déçue, et c'est peu dire. Je n'ai absolument PAS DU TOUT aimé, et c'est peu dire également. La couverture et le résumé sont trompeurs.

     

    L'histoire tout d'abord. Si on me demandait de la résumer, ben je dois bien avouer que j'aurai beaucoup de mal. C'est compliqué, brouillon, ça part dans tous les sens, et je n'ai pas spécialement plus de réponses aux divers mystères et questions en refermant le livre qu'au début de ma lecture. En fait en y réfléchissant, je crois même que je suis encore plus perdue. 

    Dans le résumé, on nous dit " Le voilà entraîné vers le Nord glacé, dans un voyage mortel où il découvrira à ses risques et périls le véritable secret de la Reine Rouge". Ok. Mais QUEL secret ??? À vrai dire, j'en sais fichtre rien. 

    C'est long, c'est chiant. L'intrigue se perd dans une multitude d'autres choses absolument inintéressantes, c'est compliqué, c'est même pire que ça. Les scènes d'action ont l'air d'être posées ça et là, histoire de, les dénouements sont prévisibles... 

    La magie est mal expliquée et somme toute assez peu présente, tout comme le sort qui les traverse. Encore une fois peu ou pas d'explications. 

     

    Je dois tout de même reconnaître qu'il y a quelques éléments intéressants, mais qui ont été mal ou trop peu exploités (la magie, même si elle est mal expliquée et peu présente, semblait intéressante ; cette histoire de nécromanciens, originale et intéressante ! ; il devait y en avoir d'autres, mais j'avoue que je ne me rappelle plus...).

    Ceci dit, les dernières pages, peut être les 20 ou 30 dernières (!!!), sont elles vraiment pleines de tensions et de cette noirceur, ce mystère, cette ambiance, que j'attendais depuis le début. Pas assez malheureusement pour relever le niveau et faire oublier la dureté des 350 autres pages. Il faut également exclure le dernier chapitre, complètement nul et inutile. 

     

    Parlons ensuite de l'univers. Je crois que c'est une des choses qui m'a le plus déçue. Qu'un auteur créé un univers de toute pièce, j'adore, évidemment. Qu'un auteur utilise notre univers, tel qu'il est ou légèrement modifié, pourquoi pas, si c'est bien fait. 

    Mais là... Prenez notre univers, modifiez légèrement la forme et la disposition des pays/régions, modifiez légèrement certains noms de pays, ajoutez à cela quelques divinités issues de la mythologie nordique ou chrétienne, et vous obtiendrez l'univers de ce livre. Sérieusement non, j'hallucine. 

    Au départ j'ai cru que j'étais un peu dure, mais plus ça allait, moins ça allait. J'ai donc pu découvrir les Elpes (chaine de montagne...) avec une de ses ville, Chami-Nix (là j'ai bondi je dois dire), mais également le bâtiment du Leuvre, ou encore le dieu Jésu. 

    C'est mal fait, mal "recyclé", c'est un manque d'imagination assez effarant. 

     

    Les personnages quant à eux... Holala mais pitié, que quelqu'un tue Jalan quoi. J'ai rarement vu un personnage aussi détestable et énervant. C'est effectivement un lâche, un joueur, un tricheur et un séducteur invétéré. Et ça, on va bien le savoir du début à la fin. Surtout qu'il est lâche, ah ça, on y aura droit quasiment à chaque page. Bon sang ce que c'est répétitif. Si encore le personnage évoluait au fil des pages, se bonifiait, mais même pas ! Ou à peine. Mais il m'a exaspéré tout du long, avec sa couardise et son humour de merde. Bon sang, ce que c'était LOURD, et pas drôle. J'ai eu plus d'une fois envie de le prendre par les épaules et de le frapper. Et ça ne c'est pas arrangé au fil des pages.

    Snorri est par contre - et heureusement - différent, et plus intéressant. Plus mystérieux aussi. Malgré tout, il y avait trop de points négatifs pour que je puisse m'attacher à lui.

     

    Le style d'écriture pour finir... C'est embrouillé, pas fluide, pas agréable, et pas travaillé. Le vocabulaire est quelque fois surprenant, compte tenu de l'univers dans lequel se déroule l'histoire. 

    Les descriptions sont peu voire - également - pas présentes. 

     

    En résumé, bouh, je ne crois pas avoir souvent écrit de chronique aussi négative. Mais là vraiment, malgré des idées et des choses intéressantes, le tout est lourd, embrouillé, long et franchement chiant. Le tout porté par un personnage antipathique à souhait et un style d'écriture pas du tout agréable, un flop total pour moi, snif frown

     

     

    Appréciation

     

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict   


    votre commentaire
  • L'Assassin Royal, t1 : L'Apprenti assassin

    Robin Hobb

    Éditions France Loisirs (Piment)

    Publié en 2000

    566 pages

     

     

     

    Synopsis

    Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant - par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère- décide de renoncer à son ambition de devenir roi- servant en apprenant l'existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l'égide du maître d'écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que FITZ reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L' enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu'à un fil : celui de sa lame...

     

     

     

    Mon avis

     

    J'ai lu ce livre pour la 1ère fois il y a fort fort longtemps. Quasiment à sa sortie je pense. À l'époque, je n'avais pas spécialement apprécié ma lecture (j'ai pourtant lu qqch comme 6 ou 7 tomes !!!), j'avais en gros trouvé ça long, compliqué et embrouillé, mais je n'ai jamais vraiment su dire précisément ce qui m'avait dérangée. Maintenant si.

     

    L'auteur nous embarque dans une histoire originale et complexe, et nous plonge dans un univers nouveau et - là encore - complexe. C'est d'ailleurs ce qu'on peut dire aussi bien de l'histoire, de l'univers que des personnages : tout ici est riche, dense, complexe, incroyablement crédible et bien mené. Beaucoup de thèmes sont abordés, la politique par exemple prend une grande place. 

    L'auteur a également placé 2 sortes de magie. Le Vif, de par sa nature, est celle qui m'a le plus touchée et parlé. L'Art par contre, m'a semblé beaucoup plus abstrait. J'ai eu beaucoup plus de mal à comprendre sa mise en action, son fonctionnement, son but. Aujourd'hui, je le décrirais comme un mélange de télépathie, de vision et du sortilège de l'Imperium d'Harry Potter. Ça résume assez bien je trouve ce qu'est l'Art.

    La mise en scène est assez particulière. L'histoire est racontée par Fitz, un peu comme un journal intime, comme ses Mémoires. 

    Tout ces éléments combinés ont fait - à l'époque - que j'avais moyennement apprécié ma lecture. Mais il faut dire aussi que je débutais en fantasy, en lecture de manière générale d'ailleurs, et je pense que c'était un chouïa trop complexe pour un début. En rejoignant L@ et la blogo, je me suis rendue compte que cette saga avait fait beaucoup parler d'elle en termes très élogieux, et je dois dire que je ne comprenais pas pourquoi. J'ai donc eu l'envie de retenter, pour voir si mon avis changerait. Et oh que OUI, il a changé ! Ce n'est pas un coup de coeur, mais je dois avouer que ce n'est pas bien loin. 

    Tous les points que j'ai cités au dessus font que maintenant j'ai apprécié cette lecture. Ce n'est pas tout à fait un coup de coeur donc, je ne saurai même pas exactement dire pourquoi d'ailleurs, mais le choix de la narration y joue un rôle. En effet, les évènements qu'on lit ont déjà eu lieu, ce qui nous empêche d'avoir vraiment peur pour le protagoniste. On reste sur un schéma assez "passif" je trouve. 

    Ceci dit, après avoir fini ce tome 1, j'ai commencé 2 autres livres. J'en ai lu même pas 10 pages, mais je n'arrivais pas à m'y intéresser. Non, j'avais juste envie de poursuivre tout de suite avec le tome 2 de cette saga :p

     

    Le style de l'auteur enfin, est riche et maîtrisé tout en étant fluide et agréable. 

     

    En résumé, l'histoire est, pour l'époque en tout cas, originale, intéressante et entraînante (d'une certaine façon). L'univers, les personnages et l'histoire sont donc riches, complexes et denses, le tout porté par un style d'écriture fluide et maîtrisé. 

     

     

     

    Appréciation

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict   


    1 commentaire
  • Roman d'horreur, t3 : Vous allez adorer cette croisière sanglante

    Arthur Ténor

    Éditions Scrineo

    Publié en 2014

    224 pages

     

     

     

    Synopsis

    Ils sont six, chiffre du diable, six heureux lauréats d’une compétition organisée par une mystérieuse société de jeux vidéo en ligne. Leur lot est un baptême de mer d’une semaine, tous frais payés, à bord d’un luxueux voilier. Le départ se fait dans une ambiance mitigée, bien que le navire soit réellement somptueux. L’aspect et l’attitude austères du capitaine n’y sont certainement pas pour rien… La croisière débute sous un soleil radieux, une mer calme et des prévisions météo idylliques. Pourtant, en fin d’après-midi du premier jour de « récompense », une tempête se lève d’une violence inouïe. Tout le monde se réfugie à l’intérieur du bateau pour grelotter de peur, sauf le Capitaine qui bien sûr, tient la barre. La belle aventure vire au cauchemar, lorsque ce dernier vient annoncer froidement que le voilier prend l’eau de toute part et est sur le point de sombrer. Les passagers doivent donc l’évacuer d’urgence, pour se réfugier sur l’unique canot de sauvetage. Les six lauréats sont livrés à eux-mêmes face à l’impitoyable océan et ses insoupçonnables surprises… Pour eux, la suite de la croisière promet le pire, puisqu’à la fin… il ne peut en rester qu’UN.

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens tout d'abord à remercier Livraddict ainsi que la maison d'éditions pour ce partenariat ^^

     

    Quand j'ai vu ce livre à l'affiche des partes L@, j'ai pas pu résister ! Ce que j'ai lu de l'auteur était de la fantasy, et j'étais curieuse de lire un écrit d'un autre genre.

    Et là, je suis choquée ! Comment quelque chose comme ça peut sortir du cerveau d'un homme aussi charmant et à l'apparence aussi douce qu’Arthur Ténor ?! Ce monsieur cache bien son jeu, c'est flippant ! 

    Car oui, punaise, c'est flippant ! Et j'adore ça, même si - je dois bien me rendre à l'évidence - je suis une trouillarde ! Bon après, je le cherche aussi, en lisant ce genre de chose la nuit. Forcément... tongue

    J'ai lu ce livre en 2 jours à peine, ce qui ne m'était JAMAIS arrivé ! Le mieux que j'avais réussi à faire, c'était Ellana, le tome 1 du Pacte des Marchombres, que j'avais lu en 3 jours, ce qui était déjà une prouesse pour moi ! Mais là, j'ai eu énormément de mal à lâcher le livre, j'étais totalement obsédée, au sens propre (ça non plus c'est pas dans mes habitudes), et je l'ai littéralement dévoré !

     

    L'histoire est sympa, et comme avec tous les écrits de l'auteur (du moins, ceux que j'ai lus) on rentre vite dans l'histoire et dans l'ambiance. L'auteur ne s'embarrasse pas de chichis, il va droit au but, et c'est ce qu'on veut avec ce genre d'ouvrage je pense. Cela ne l'empêche pas d'installer une ambiance sombre, angoissante et oppressante à souhait, ainsi qu'une tension qui monte crescendo.

    Certains regretteront peut-être la taille du livre, 224 pages. Ça peut paraître peu, pour que certaines choses comme l'univers ou les personnages soient très détaillés, approfondis, mais en même temps, Arthur Ténor a cette capacité surprenante de réussir, en peu de mots, à bien installer son univers et ses personnages. 

    Bon par contre, comme dans tous les livres/films de ce genre, il manque pour moi des explications du pourquoi. Je sais que c'est pas ce qu'on attend de ce genre de livre, mais moi ça me frustre !

     

    Des personnages d'ailleurs peut-être un pu clichés (la gourdasse écervelée, l'intello de service, le peureux, le garçon manqué...) mais qui font recette dans ce genre de livre.

    Je ne me suis pas spécialement attachée à l'un d'eux en particulier, ils ont tous un petit côté sombre, machiavélique, qui fait que... non quoi ! 

     

    Le style d'écriture de l'auteur... au risque de me répéter, est vraiment extrêmement agréable. Fluide, recherché et en même temps simple, mais sans être simpliste. L'auteur a ce don de nous mettre dans l'ambiance en peu de mots, sans s'embarrasser de chichis comme je le disais plus haut. Il dose de manière juste les descriptions que ce soit de lieux ou d'ambiance, et l'action. On s'y croirait, et vraiment, j'en ai frissonné ! 

     

    En résumé, un roman certes court, mais qui rempli bien son office de "roman d'horreur". C'est rythmé, palpitant, sombre et angoissant à souhait, le tout porté par un style d'écriture fluide et travaillé. 

    Il me faut ABSOLUMENT les tomes 1 et 2 !

     

     

    Appréciation

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict  


    2 commentaires
  • La Voie des Oracles, t1 : Thya

    Estelle Faye

    Éditions Scrineo

    Publié en 2014

    337 pages

     

     

     

    Synopsis

     

    La Gaule, au début du cinquième siècle après Jésus-Christ. 

    Cerné par les barbares, minés par les intrigues internes et les jeux malsains du pouvoir, l'Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement. 

    Dans une villa d'Aquitania, perdue au milieu des forêts, vit Thya, seize ans, fille du général romain Gnaeus Sertor. À cinq ans, elle a manifesté pour la première fois des dons de devin. Mais dans l'Empire chrétien, il ne fait plus bon être oracle, et à cause de ce secret qu'elle doit garder, Thya est devenue une adolescente solitaire, à l'avenir incertain.

    Lors d'une des visites en Aquitania, Gnaeus tombe sous les coups d’assassins à la solde de son fils Aedon qui souhaite s'emparer de son siège au sénat. Il est ramené à la villa entre la vie et la mort et Thya cherche dans ses visions un moyen de le sauver. Son don lui permet d’apercevoir la forteresse de Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a obtenu sa plus grande victoire contre les Vandales. Elle comprend alors qu'elle doit s’y rendre et s’enfuit dans la nuit.

    Sa route sera pavée de rencontres, Enoch, un jeune et séduisant barbare, ou encore un faune, un être surnaturel issu du monde païen, et Thya va évoluer et découvrir un monde en mutation qui n'est pas exactement celui que lui décrivait son père…

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens tout d'abord à remercier Livraddict ainsi que la maison d'éditions pour ce partenariat ^^

     

    Quand j'ai vu ce livre à l'affiche des partenariats Livraddict il y a quelques semaines, sa couverture et son résumé m'ont tout de suite plu et intriguée. J'aime l'Histoire, et la période abordée par l'auteur est une de celles qui m'intéressent particulièrement. En fait en y réfléchissant, je me disais que j'aimais aussi la préhistoire, le Moyen-Age,... en bref, l'Histoire jusqu'à la Révolution. Une grande période quoi. Bref. 

     

     L'auteur nous emmène ici à une période peu exploitée (à ma connaissance) dans les romans de ce genre. L'intrigue est intéressante et innovante, même si certaines grandes lignes restent assez classiques. J'ai vraiment aimé cette histoire, l'histoire et le thème donc, mais également les développements choisis par l'auteur. Les rebondissements s'enchaînent avec logique et fluidité, il n'y a pas de facilités ni de précipitation dans les révélations et les dénouements, et même si la romance est quelque peu prévisible, elle reste très discrète et ne prend pas le pas sur l'intrigue principale, ce que j'ai trouvé très appréciable. 

     

    J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Je ne suis pas passée loin du coup de coeur, en raison d'un petit manque, à mon goût, d'action. Comme quelqu'un l'a fait remarquer dans les commentaires de la chronique de Sia, il s'agit là plus d'un roman d'ambiance que réellement d'action, et personnellement je suis tout à fait d'accord. Je n'arrivais pas à l'exprimer, alors merci ! C'est ça, l'auteur mise plus sur une ambiance, plutôt sombre, brumeuse, mystérieuse, et c'est ce qui fait tout le charme et l'intérêt de ce 1er tome. L'auteur prend le temps de bien installer son univers, de nous mettre dans l'ambiance. Même si j'ai trouvé qu'il manquait également quelques révélations. Certaines questions restent en suspend... Alors certes, ça aiguise la curiosité, mais bordel, qu'est ce que ça frustreuuuuuuuu !!! 

    Et je dois dire que la fin m'a laissée quelque peu... dubitative... C'est pas une fin habituelle, ça finit un peu en queue de poisson ! (encore une raison d'être frustrée, grrr ! )

    Je déplore juste quelques longueurs dans la 2ème partie, lors du voyage en bateau. Mais bon, pas non plus de quoi s'ennuyer ferme, pas d'inquiétude ^^

     

    Les personnages sont tous extrêmement bien décrits, avec un caractère et une psychologie propres et différents. Et crédibles, surtout ! Bon sang, ce que ça fait du bien, de lire un livre dans lequel les personnages ne sont pas téléphonés ! 

    Leur évolution, et là je parle des 2 protagonistes, Thya et Enoch, et vraiment bien faite et très intéressante. 

    Je me suis surprise à me prendre d'affection pour Thya, qui n'est pas ce qu'elle semble être au demeurant, sans pour autant tomber dans le cliché de l'héroïne forte et sûre d'elle. 

     

    Le style d'écriture de l'auteur, enfin, est travaillé, fluide et agréable. Les descriptions alternent avec les scènes d'action, le tout étant dosé de façon très juste. 

    La couverture du livre est vraiment belle, et représente bien l'ambiance du livre. Cependant, quelques coquilles (fautes d'orthographe et mot en trop ou manquant) sont passés au travers de la correction. Ce n'était pas au point de rendre la lecture gênante, mais suffisamment tout de même pour que je les remarque.

     

    Oh, et j'allais oublier ! Un petit coup de coeur tout particulier pour le Monte Vosego, autrement dit le Massif Vosgien. Je suis alsacienne ou je ne le suis pas hein tongue

     

    En résumé, un univers et une intrigue originales et intéressants, un enchaînement fluide et sans facilité, des personnages soignés et un style d'écriture fluide et agréable, mais un petit manque d'action à mon goût, font que j'ai vraiment passé un très bon moment de lecture. Sans parler, évidemment, de la mythologie abordée qui est un de celles que j'affectionne particulièrement. Il me tarde de lire la suite ! 

     

     

    Appréciation

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict  

     


    votre commentaire
  • Wizards, t2 : Le Sacrifice

    Diane Duane

    Éditions Lumen

    Publié en 2014

    350 pages

     

     

     

    Synopsis

    Nita est en vacances d’été sur les rives de la magnifique île de Long Island. Une nuit, sortie nager, elle croise dans les eaux tièdes un dauphin qui parle le langage des sorciers. Les rochers de la côte soufflent à son meilleur ami, Kit, venu passer quelques jours avec elle, qu’un danger imminent approche du rivage… Et voilà nos deux jeunes sorciers repartis en mission !

    Entre animaux marins dotés de pouvoirs de sorcellerie, incantations vieilles comme le monde et regards inquisiteurs des parents de Nita, nos deux amis doivent ruser pour plonger découvrir les secrets ancestraux enfouis au fond de l’océan… et dont il va leur falloir maîtriser les arcanes, sous peine de mort !

     

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens tout d'abord à remercier Livraddict ainsi que la maison d'éditions pour ce partenariat ^^

     

    Il y a quelques mois, j'avais eu la chance de pouvoir découvrir le tome 1, L'Initiation, grâce également à un partenariat. Ce 1er tome m'avait laissé une impression en demi-teinte, en raison de facilités et de manques dans le développement, et dans le même temps, de notions un poil trop complexes, abstraites. J'avais cependant tout de même l'envie de découvrir la suite. 

     

    Malheureusement, ce 2ème tome me laisse également un goût amer en bouche. Là encore, Nita et Kit sont appelés à sauver le monde. Encore. Ça devient limite redondant, mais bon, passe encore. Mais le développement lui même est chaotique, inégal, fouillis même. D'un côté, l'auteur aborde des notions que j'ai trouvées là encore complexes, abstraites, mais d'un autre, il y a un sérieux manque d'explications ! Et si certaines choses sont intéressantes, la plupart des rebondissements et des dénouements sont trop faciles, amenés sans logique ni raison, ni explication. 

    C'est dommage, parce qu'il y avait malgré tout des idées intéressantes mais qui à mon sens ont été mal voire pas du tout exploitées. 

     

    L'auteur dissémine également beaucoup d'explications diverses et variées (sur les animaux aquatiques, la géographie,...) et aborde aussi le thème de la sauvegarde de la faune et de la flore aquatiques. Tout cela aurait pu être très intéressant et instructif, mais j'ai trouvé que ce n'était pas très bien amené et que ça manquait de subtilité, mais que ça faisait plutôt cours de biologie et leçon de morale pas très subtile, c'est dommage. 

     

    Concernant les personnages, j'ai encore eu du mal avec les protagonistes. Ils sont trop mûrs pour leur âge, trop doués comme ça, spontanément, si j'osais je dirai "comme par magie" tongue  Je n'ai pas réussi à m'attacher à eux ni à avoir peur.

     

    Le style d'écriture de l'auteur est simple et fluide, pas désagréable mais sans être forcément très travaillé. Il m'a manqué quelque chose, je ne saurai dire quoi, pour que je rentre dans l'histoire.

     

    En résumé, ce n'est donc ni une mauvaise ni une bonne lecture. Des idées pas novatrices mais néanmoins intéressantes, mais mal ou peu exploitées. Certains rebondissements et dénouements sont un peu faciles, et il y a d'un côté un manque d'explications, et d'un autre des choses trop compliquées. Dommage.

    Je ne sais pas si je lirai la suite.

     

     

    Appréciation

     

     

     ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict 


    votre commentaire
  • Brandon Mull

    Éditions Bayard

    Publié en 2014

    324 pages

     

     

     

    Synopsis

    Quatre enfants, quatre animaux tatoos légendaires, unis par un même destin : combattre la menace qui pèse sur le monde d'Erdas ! Dans le monde d'Erdas, lors d'une cérémonie célébrée pour leur onzième anniversaire, quatre enfants issus de milieux et de continents différents font apparaître leur animal tatoo, réincarnation de l'animal mythique de leur pays. Conor, fils de berger, invoque Briggan, le loup aux yeux violets ; Abeke, fille d'un chef africain, la panthère noire aux yeux verts émeraude nommée Urazza ; Meilin, fille du grand général Chin, le panda aux yeux bleus, Jhi, ; enfin, Rollan, orphelin et vagabond, invoque Essix le faucon femelle. Les voilà unis à jamais à leur animal tatoo qui leur permet d'aiguiser leurs sens et leur donne des pouvoirs particuliers. Les voilà unis par un même destin : affronter une force obscure surgie du passé qui vient de se réveiller, avec, à sa tête, une créature au nom évocateur : le Dévoreur. Avec l'aide des membres de la corporation des Capesvertes, sortes de chamans, les quatre élus vont apprendre à évaluer leurs nouvelles aptitudes et communiquer avec leur animal afin de combattre les ennemis qui veulent détruire leur monde.

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens avant tout à remercier Babélio ainsi que les Éditions Bayard pour ce partenariat, et à m'excuser sincèrement pour le retard de ma chronique. J'ai dû être hospitalisée d'urgence le jour où j'avais prévu de l'écrire, voilà pourquoi je n'ai pu le faire de suite. 

     

    De Brandon Mull, j'avais déjà lu le tome 1 de Beyonders que j'avais apprécié, et celui de Fablehaven qui avait été un coup de coeur (le tome 2 est d'ailleurs dans ma PàL). Alors je n'ai pas pu résister quand j'ai eu l'opportunité de découvrir cette nouvelle saga en avant première. Avec des animaux en plus, ça ne pouvait sûrement que me plaire !

     

    Et donc ? Donc oui, de manière générale, j'ai aimé. Certains aspects de l'histoire ne sont peut-être pas inédits, principalement le fait d'avoir un animal comme compagnon (je pense notamment à À la Croisée des Mondes), mais la mise en scène et le déroulement sont intéressants, comme par exemple la cérémonie du 11ème anniversaire ou le fait de présenter chaque protagoniste séparément. 

    Cependant, l'ensemble reste assez plat, il y a peu d'action à proprement parlée, et certains aspects auraient mérités d'être plus approfondis, plus densifiés. Certaines choses manquent de consistances et de développement. J'aurai aimé en savoir plus sur le lien qui se créé entre l'enfant et son animal tatoo par exemple. Alors bon, ok, ça reste un 1er tome. Mais quand même, c'est frustrant !

    Ça reste quand même assez jeunesse.

     

    Concernant les personnages principaux, j'ai une petite préférence pour Conor, que j'ai trouvé le plus attachant, le plus naturel. 

    Meilin m'a horripilée par sa suffisance par contre.

    Mais dans l'ensemble, ils sont tous bien construits et surtout, différents. 

     

    Le style d'écriture de l'auteur est fluide et agréable, mais je dois dire que je l'ai trouvé plus simpliste et moins travaillé que dans les 2 autres romans que j'avais lus. 

     

    En résumé, une histoire plutôt sympa même si pas forcément originale de par certains aspects, mais une intrigue bien construite et bien menée. Il manque un peu de consistance pour certaines choses, mais bon, c'est un 1er tome. Affaire à suivre dans le suivant, donc ;)

     

     

    Appréciation

     

     


    2 commentaires
  • La Dernière terre, t2 : Des certitudes

    Magali Villeneuve

    Éditions de l'Homme sans Nom

    Publié en 2013

    488 pages

     

     

     

    Synopsis

    Dans les Cinq Territoires, les saisons débutent un autre cycle et à nouveau, la Grande Relève en marquera l’amorce. Renvoyé vers son pays d’origine de façon arbitraire, Cahir, rongé par l’amertume et hanté par ses souvenirs, tente de retrouver sa place parmi les siens. Tandis que, dans la cité-capitale, l’on a préféré effacer toute trace du drame pour mieux l’oublier, certaines culpabilités, quoique silencieuses encore, commencent à peser lourd. Derrière les murs inébranlables de la tour du Nolath, l’Igilh reçoit un message glaçant en provenance des Plaines de Tilh. Il lui faut prendre une réelle décision. De celles qui, dépendantes d’un seul homme, peuvent déterminer pourtant le devenir de chacun.

     

     

     

     Mon avis

    Après avoir lu le tome 1 il y a 6 mois (waou, je m'améliore pour le laps de temps entre 2 tomes d'une même saga dites donc :p ) à cause  grâce à Cali, j'ai refermé ce tome il y a quelques jours. Tome que je m'étais procuré aux Imaginales de cette année où je suis allée avec ma copinaute Sia, et pour lequel Mr Nalex m'a fait une superbe dédicace de Feor ! 

     

     

    La Dernière terre, t2 : Des certitudes

     

     J'étais ressortie plutôt mitigée par ma lecture du 1er tome. J'avais beaucoup aimé, mais un manque d'action et de révélations m'ont un peu frustrée. Et j'étais aussi un peu perdue dans cet univers extrêmement riche, avec un grand nombre de personnages aux noms très proches pour certains.

    Mais qu'en est-il de ce 2ème tome alors ?

     

    Eh bien....

     

    *roulement de tambour*

     

    COUPE DE COEUR !!! Ah oui, là vraiment, mais WAOU quoi ! Alors bon, je suis toujours un peu frustrée du manque de révélations quand même hein :p On avance, c'est sûr, mais un peu trop doucement à mon goût je dois dire. Jusqu'à ce que je remarque que c'est une série prévue en 6 tomes. Me demandez pas pourquoi, mais j'étais partie sur 3... Bon, donc ok, je comprends mieux ^^ (mais je suis quand même frustrée hein ! ). 

     

    Là, j'étais vraiment à l'aise, je n'ai plus mélangé les personnages, je ne me suis pas perdue dans les rues de Tileh Agrevina, non, je me suis baladée, j'étais dans l'univers. 

     

    L'intrigue avance donc, tranquillement certes, mais tout en éveillant - grandement ! - notre curiosité ! Les choses évoluent, changent... oh oui ! Il y des bouleversements terribles, des scènes très dures... Beaucoup de rebondissements, mais pas de facilité pour autant. 

    Raaaa et les personnages... les personnages quoi ! Je crois qu'ils sont la force de ce livre (avec l'univers) (et le style d'écriture) (ok tout quoi en fait :p )

    Mais les personnages, vraiment, l'évolution de certains est vraiment impressionnante. Ils sont tous différents, avec un caractère et une psychologie propres, et tellement bien construits. Tellement crédibles, tellement attachants. Ils ont tous un petit quelque chose. 

    Dans le 1er tome, ma préférence allait clairement à Ghent. Et je dois dire que là.... humpf, Ghent, Cahir, mon coeur balance ! Même Feor, qui a pour l'instant tendance à m'exaspérer la plupart du temps, ne me laisse pas pour autant totalement indifférente. Mais je n'arrive pas encore à le cerner...

     

    Le style d'écriture de l'auteur est évidemment toujours aussi bien maîtrisé, dense, fluide et agréable. 

    Dans le 1er tome, j'avais trouvé certaines tournures de phrases quelque peu "pompeuses", et j'avais dû relire certains passages à plusieurs reprises pour les comprendre. Ça a à nouveau été le cas dans ce 2ème tome, mais réflexion faite, je me demande si ça ne convient tout simplement pas à ce que les habitants de Tileh Agrevina veulent donner comme image. Je ne sais pas si je suis très claire...

     

    En résumé, un coup de coeur pour ce 2ème tome d'une saga de dark fantasy extrêmement addictive. Une intrigue originale et bien menée, un univers et des personnages denses et bien construits, vivement la suite ! 

     

     

    Appréciation

     

     

     

     ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict 

     


    votre commentaire