• Rose Morte, t1 : La Floraison

    Céline Landressie

    Éditions Milady

    Publié en 2015

    587 pages

     

     

     

    Synopsis

    France, fin du xvie siècle. C’est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l’Angleterre élisabéthaine.

    Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier.

    Et c’est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l’aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d'Artus de Janlys.

    Le séduisant et mystérieux comte l’entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l’existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle...

     

     

    Mon avis

     

    J'ai acheté ce livre aux Imaginales de l'année dernière, où j'ai pu le faire dédicacer par l'auteur, et ce n'est que récemment que je me suis enfin décidée à le sortir de ma PàL.

    Et comme ça fait presque 3 mois que je l'ai fini, et que comme à mon habitude, je n'ai toujours pas commencé à prendre de notes, j'avoue que mon souvenir n'est plus de première fraîcheur...

     

    J'avais déjà repéré ce livre depuis quelques temps, c'est donc avec impatience et curiosité que je l'ai démarré. Si j'ai aimé, je dois bien avouer que je suis ressortie légèrement déçue de cette lecture, et ce pour 2 raisons principales : la lenteur du récit et les personnages de Rose et du comte de Janlys avec lesquels j'ai moyennement accroché.

     

    L'intrigue donc, tout d'abord, est extrêmement lente à se mettre en place. L'auteur pose son univers, et le présente bien, je ne le nie pas ! C'est complet, travaillé, on sent les nombreuses recherches qu'elle a dû effectuer. Mais ça en devient un chouïa complexe et longuet. Il faut l'avouer, l'action est très peu présente dans ce 1er tome. Les révélations et explications se font également au compte-goutte, si bien que j'ai été plusieurs fois perdue, voire que je ne comprenais pas grand chose. J'avais bien des doutes à certains sujets parfois, mais j'ai eu tout de même beaucoup de mal à ne pas me perdre dans les détails.

    L'auteur mélange univers réel (la France du XVIème) et un univers inventé avec une mythologie propre, mais peu de choses sont finalement révélées pour l'instant, et c'est frustraaaaaaaaaaant !!!

    Différents thèmes sont bien évidemment abordés, comme la politique ou la religion par exemple, pas forcément ceux que j'affectionne particulièrement d'ailleurs.

    Je trouve que l'univers est présenté de manière un peu trop précise, et ce au détriment de l'intrigue et de l'ambiance par moment, ce qui fait que j'ai eu l'impression d'un certain déséquilibre dans le récit. 

     

    Les personnages ensuite... Arf, je suis bien ennuyée de dire que j'ai moyennement accroché.

    Rose me semblait pourtant prometteuse à la base : rebelle, au caractère fort qui veut décider de ce que sera sa vie et refuse les schémas classiques... Bon, même si elle faisait un peu "héroïne-type", j'aimais bien moi. C'était somme toute assez classique, sans pour autant tomber dans le cliché. Et puis v'là qu'elle rencontre le comte de Janlys, et elle devient une petite dinde qui tombe en pâmoison dès que le monsieur apparaît, tout en le niant/refusant de l'admettre. Alors là moi je dis non non et NON bon sang ! Son changement aurait pu être appréciable et crédible, mais manque un peu de subtilité, ce qui est dommage vu le nombre de pages du roman... 

    Je n'ai pas particulièrement accroché avec Artus de Janlys non plus. Il est tout ce que je déteste chez un mec : hautain, condescendant, charmeur, sûr de lui... Et beaucoup trop secret, j'irai même jusqu'à dire cachottier pour moi pour l'instant. 

    J'ai étonnamment bien plus apprécié son frère, Adelphe. 

    Je passe sur Charlotte, petite greluche écervelée et insipide, que j'ai trouvée plutôt inutile.

     

    Le style d'écriture de l'auteur est LE gros point fort de ce livre à mon avis. Je garde très peu (et sûrement mauvais) de souvenir de mes cours de français au collège sur la concordance des temps, alors j'espère ne pas dire trop de bêtises (sinon corrigez moi hein tongue). Mais il me semble que Céline Landressie la manie à la perfection. C'est juste WAOU !!! Les temps utilisés ne sont pas/plus ceux qu'on a l'habitude de rencontrer maintenant. Très déstabilisant au début, et c'est d'ailleurs là qu'on se rend compte de la pauvreté de la plupart des ouvrages en la matière... Comme si on avait voulu simplifier les codes, les rendre plus simples, plus accessibles pour tout un chacun (ce qui n'est pas une critique négative hein).

    Enfin bref, ce texte est travaillé, le vocabulaire recherché, le style maîtrisé. Et ça colle parfaitement avec l'époque dans laquelle se déroule le récit.

     

    Encore un dernier mot au sujet du livre en lui-même : simple mais clair et agréable, la splendide et mystérieuse couverture faite par Magali Villeneuve (auteur de La Dernière Terre) a bien évidemment titillé ma curiosité !

     

    En résumé, mon avis peut sembler plutôt globalement négatif, mais pas du tout hein ! J'ai vraiment aimé découvrir enfin cet univers et cet auteur dont j'avais entendu tellement de bien. Du coup, j'en attendais peut être de trop, et certaines choses m'ont légèrement "déçue", comme la lenteur du récit par exemple (et surtout, en fait) ou le manque de révélations. Ceci dit, j'ai bien évidemment envie d'en savoir plus, et je lirai la suite ! 

      

     

    Appréciation

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict    


    votre commentaire
  • Hugh Howey

    Éditions Le Livre de Poche

    Publié en 2016

    740 pages

     

     

     

    Synopsis

    Dans un futur postapocalyptique indéterminé, quelques milliers de survivants ont établi une société dans un silo souterrain de 144 étages. Les règles de vie sont strictes. Pour avoir le droit de faire un enfant, les couples doivent s’inscrire à une loterie. Mais les tickets de naissance des uns ne sont redistribués qu’en fonction de la mort des autres. Les citoyens qui enfreignent la loi sont envoyés en dehors du silo pour y trouver la mort au contact d’un air toxique. Ces condamnés doivent, avant de mourir, nettoyer à l’aide d’un chiffon de laine les capteurs qui retransmettent des images de mauvaise qualité du monde extérieur sur un grand écran, à l’intérieur du silo.

    Ces images rappellent aux survivants que ce monde est assassin. Mais certains commencent à penser que les dirigeants de cette société enfouie mentent sur ce qui se passe réellement dehors et doutent des raisons qui ont conduit ce monde à la ruine.

     

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens tout d'abord à remercier la maison d'éditions pour cet envoi.

     

    Je suis un peu embêtée, déjà car j'ai fini ce livre il y a presque un mois (et je m'excuse d'avoir mis tant de temps à rédiger cette chronique) et que mes souvenirs ne sont donc plus très frais, mais également parce que je n'arrive toujours pas à me décider si j'ai aimé ou non ce livre. Un peu des 2, sûrement he

     

    La 1ère partie, consacrée à Holston, est captivante et intrigante, et aurait pu se suffire à elle-même, même si forcément, tous les mystères ne sont pas levés en si peu de pages (une 60aine). En fait ce qui m'a dérangée, c'est que c'est vraiment extrêmement long et inégal. Certains passages sont vraiment haletants et bourrés de suspense, mais pour ma part j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de longueurs, d'où cette impression d'inégalité et d'ennui par moment, malheureusement. L'auteur prend vraiment beaucoup de temps pour installer et présenter son univers, ses personnages, ce qui peut être bien évidemment, mais là c'est un chouïa trop pour moi quand même. Les explications ne commencent à arriver - doucement - que passé les 300 pages à peu près, et encore, c'est vraiment au compte goutte. Alors vous me direz que c'est le genre qui veut ça. Oui ok, mais c'est quand même hyper frustrant et lassant de lire sans finalement comprendre tous les tenants et les aboutissants, le pourquoi du comportement des protagonistes. J'étais perdue par moment, j'avoue. Malgré tout, l'histoire et tous ces mystères m'ont intéressée et ont piqué ma curiosité, et les révélations, même si elles sont distribuées avec parcimonies, font par moment l'effet d'un coup de poing. Il y a cependant toujours des choses qui restent pour l'instant floues, inexpliquées.

    Je trouve également que l'ambiance n'était pas tout à fait ce qui fait que j'aime ce genre là : sombre, angoissant, oppressant. Il m'a manqué un petit quelque chose pour que je sois toujours à fond dedans, pour que je me sente mal à l'aise, oppressée donc. Cependant, étant claustrophobe, le lieu de l'action a peut-être inconsciemment aussi une part dans ce sentiment de malaise que je ressentais par moment.

    Ralala je ne sais vraiment pas comment expliquer mon ressenti par rapport à ce livre bon sang !!!

     

    Les personnages, nombreux, sont bien construits, crédibles et leur psychologie bien développée. 

     

    Le style d'écriture est fluide et agréable, mais je dois dire que je l'ai trouvé... je ne sais pas, je dirai "sec" et "froid", mais qui colle à l'univers et l'ambiance finalement. 

     

    Évidemment, on retrouve également beaucoup de thèmes et de questionnements propres à ce genre, notamment concernant les règles de vie en communauté par exemple. Comment savoir que telle ou telle loi est bonne, impartiale, juste ? Quel est l'intérêt de ce type de lieu ? La sauvegarde d'une espèce ? Oui mais, pourquoi ? Quelle est l'utilité d'être parqué dans un silo, finalement ? Avec ce style de fonctionnement ? À ce stade là ce n'est plus la vie, mais de la survie...

     

    En résumé, j'ai aimé l'histoire que j'ai trouvée innovante, pleine de mystères, de cachotteries, qui se déroule dans un univers oppressant, organisé de manière complexe, mais les longueurs et les révélations distillées au compte-goutte m'ont frustrée. Cependant, j'ai envie de lire les 2 tomes suivant, pour enfin tout comprendre, parce que bordel frustrée je suis là !!! 

     

     

    Appréciation

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict      


    votre commentaire
  • Les Enchantements d'Ambremer / Le Paris des Merveilles, t1

    Pierre Pevel

    Éditions Bragelonne

    Publié en 2015

    382 pages

     

     

    Synopsis

    Paris, 1909. La tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes se baignent dans la Seine, des farfadets se promènent dans le bois de Vincennes... et une ligne de métro relie la ville à l'OutreMonde, le pays des fées, et à sa capitale Ambremer. Louis Denizart Hippolyte Griffont est mage du Cercle Cyan, un club de gentlemen-magiciens. Chargé d'enquêter sur un trafic d'objets enchantés, il se retrouve impliqué dans une série de meurtres. L'affaire est épineuse et Griffont doit affronter bien des dangers: un puissant sorcier, d'immortelles gargouilles et, par-dessus tout, l'association forcée avec Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien...

     

     

     

    Mon avis

    Ce livre doit faire parti des rares bouquins que j'ai achetés sans même savoir de quoi il était question. Je l'ai acheté pour 2 raisons : l'auteur tout d'abord, dont j'ai seulement lu (pour l'instant) le tome 1 de Les Lames du Cardinal, que j'avais juste trouvé orgasmique ! et pour la couverture ensuite. Il était déjà dans ma WL avant, en format poche, mais quand j'ai vu les nouvelles couvertures de Bragelonne, j’avoue, je n'ai absolument pas pu résister ! Faible je suis parfois ^^ D'ailleurs, pour la petite anecdote, ce livre est sorti le 20 mai 2015. Impatiente, je me présente à la FNAC le jour de la sortie, et le cherche impatiemment dans les rayons. Ne le trouvant pas, je me décide à aller voir un Mr FNAC, et après une petite recherche, il s'est avéré que je suis venue... quelques jours trop tôt tongue Immense déception ! 

     

    Bref, venons en maintenant à ma lecture. Bon, comme souvent ces derniers temps, ma lecture date déjà un peu (2 mois, arf... :s *edit* ok, 2 mois 1/2 maintenant...) et évidemment, comme toujours, je n'ai pas pris de note. Ce qui veut dire, comme vous vous en doutez, que mes souvenirs de cette lecture laissent à désirer...

     

    Bon comme on peut s'en douter, j'ai tout simplement ADORÉ l'univers dans lequel nous plonge l'auteur, même si je regrette un peu qu'on ne se soit pas plus promené dans l'OutreMonde. Après, ce n'est que le 1er tome ^^

    En fait, à bien y réfléchir, j'ai absolument tout aimé je crois dans ce livre arf L'univers, l'ambiance, les personnages et l'histoire. Et bien évidemment, le style d'écriture. Raaaaa LE.STYLE.D'ÉCRITURE quoi <3

    Vraiment, Pevel a un don pour les descriptions, que ce soit des décors, de l'ambiance ou de l'action, qui permet au lecteur de plonger complètement dans son univers. Peut-être un peu au détriment de l'intrigue d'ailleurs. Un peu ^^

     

    J'ai eu un peu de mal par contre à m'en sortir avec les personnages au début. Personnages que je trouve extrêmement bien construits, crédibles et réalistes. 

    Mention spéciale - évidemment - pour Griffont, son flegme, sa classe et son humour piquant. 

    J'ai également apprécié Isabel de Saint-Gil, même si finalement elle s'est avérée moins forte (de caractère) que ce qu'elle laisse paraître. Elle m'a un peu déçue sur la fin. 

     

    En résumé, c'est une bien courte chronique pour un livre qui m'a vraiment totalement emportée et subjuguée. Quelques petits "lacunes" à mon goût, notamment au niveau de l'intrigue principale qui est des fois un peu noyée, mais qui reprend le dessus sur la fin, heureusement ^^

    Il va sans dire que je lirai la suite ! 

      

     

     

    Appréciation

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict      


    2 commentaires
  • Les Cartographes, tome 1 : La Sentence de verre

    S.E. Grove

    Éditions Nathan

    Publié en 2015

    561 pages

    ENC

     

     

     

    Synopsis

    Dans un monde bouleversé, les Etats-Unis sont situés dans un XIXe siècle fabuleux, le Groenland est dans la préhistoire, et l'Afrique du Nord dans un temps qui évoque celui des Pharaons. Quelle est donc la carte qui permettra de réunifier le monde en une seule époque ?

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Nathan pour cet envoi ^^ 

     

    Une fois de plus, voilà un petit moment que j'ai fini ce livre (quasiment 2 mois, argh :s ), mes souvenirs ne sont donc plus très complets... Il faudrait vraiment VRAIMENT que je prenne des notes tout en lisant moi, pffff -_-'

     

    L'histoire se passe au 19ème siècle, dans un univers similaire au nôtre, à la différence qu'il comporte plusieurs époques sur la même planète. Sophia est une ado de 13 ans qui vit chez son oncle Shadrack, cartographe, à Boston. Ses parents, explorateurs, ont disparu il y a plusieurs années. Mais voilà qu'un jour, son oncle se fait kidnapper. Sophia, aidée par Theo qu'elle vient de rencontrer, se lance alors à sa recherche avec pour seul indice une carte de verre. 

     

    Quand j'ai vu ce livre sur la liste de Nathan, j'ai tout de suite beaucoup aimé ce synopsis plein de mystère. L'histoire promettait d'être originale, intéressante et pleine de rebondissements Au final, si j'ai aimé, je ressors tout de même légèrement déçue.

     

    En effet, l'univers est indéniablement original : diverses époques se côtoient sur une même planète. Pourquoi ? Aucune idée. La faute au grand bouleversement ^^

    L'idée des cartographes était excellente, mais j'ai eu énormément de mal à comprendre le principe des cartes et me le représenter. Si j'ai bien compris, ces cartes sont une sorte de "mémoire" que ce soit d'un point de vue évènement (ce qui s'est passé à tel endroit à tel moment), météorologique (la météo qu'il a faite tel jour à tel endroit), ou encore par exemple, qui était présent tel jour dans tel lieu. Ces cartes peuvent être représentées sur du verre, du métal, du bois... Mais je n'ai pas trop compris ni leur façon d'être crées (je ne suis même pas sûre que ce soit vraiment expliqué en fait) ni de quelle manière elles doivent/peuvent être lues. L'histoire d'ailleurs ne se centre pas vraiment là-dessus, il y a un réel manque d'explications par rapport à ça et c'est vraiment dommage. Elle met également pas mal de temps à démarrer, il faut planter le décor évidemment, c'est sûr. Tout de même, j'ai trouvé que de manière générale, le rythme est assez inégal. Dans une grosse 1ère partie, c'est assez "plat", ça manque un peu de rythme. Ce n'est pas inintéressant, mais un peu longuet. L'action ne se situe vraiment que dans les tous derniers chapitres. Là par contre ça barde ! Et du coup, ça va peut être même un peu trop vite en y réfléchissant :s Il y a également quelques facilités par-ci par-là.

    Mis à part l'univers très original et l'intrigue, il y a évidemment des choses extrêmement intéressantes comme les lachrimas, les hommes des sables et les cartes, bien sûr !

    J'ai par contre été bluffée par les révélations des dernières pages, je ne m'y attendais pas du tout ! 

     

    En ce qui concerne les personnages, eh bien comme toujours avec des ados/enfants en tant que personnages principaux, j'ai eu un peu de mal... Je les trouve souvent trop... "tout". Intelligents, débrouillards, parfaits. Pas crédibles quoi. Et de manière globale d'ailleurs, j'ai trouvé les perso un peu trop lisses et manquant de profondeur. Ils ne sont pas désagréables ou détestables hein, loin de là ! Mais ils mériteraient d'être un peu plus travaillés et nuancés. Là ça fait les gentils d'un côté les méchants de l'autre, bon... ^^

     

    Le style d'écriture est simple et agréable, même s'il manquait par moment de fluidité. Je ne peux pas vraiment me pencher sur les coquilles, ayant reçu une ENC. La couverture n'est donc pas la définitive, mais celle ci semble extrêmement belle. Le livre est découpé en 4 parties. La présentation du texte est soignée, aérée, travaillée. On trouve des cartes au début (en anglais pour moi), des repères spatio-temporels en début du chapitre ou au cours de ceux-ci, ainsi que des textes en début de chapitre également. 

     

    En résumé, globalement, j'ai aimé ce livre, surtout pour cet univers inédit et extrêmement original ! Une très bonne idée de base, vraiment. L'intrigue met un peu de temps à se mettre en place, et certaines notions sont un peu complexes, et manquent également un peu d'explications. J'ai notamment eu du mal à me représenter les cartes, leur mise en oeuvre et leur fonctionnement. Les personnages et le style d'écriture mériteraient d'être un peu plus travaillés, densifiés, approfondis. 

    Je lirai la suite, évidemment !

     

     

     

    Appréciation

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict    


    1 commentaire
  • Vincent Villeminot et Yann Autret

    Éditions Nathan

    Publié en 2015

    256 pages

     

     

     

    Synopsis

    L’épidémie de virus Zombie faisant des ravages sur la côte bretonne, ma famille (normale) et moi (Madoloup) sommes rentrés chez nous à la montagne, près du lac Léman. Nous espérions y couler des jours normaux. Mais ma petite sœur Louve, désormais zombie, contamine très vite la région (nous n’aurions peut-être pas dû la laisser aller à la maternelle…) et nous voilà obligés de nous réfugier dans les hauteurs alpines. Le problème c’est que, là-haut, nous tombons… sur une horde de yétis.

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens tout d'abord à remercier la maison d'éditions pour cet envoi ^^

     

    Bien que n'ayant pas lu le 1er tome, j'avais tout de même choisi ce livre sur la liste proposée par Nathan car ça avait l'air drôle et décalé, différent. Finalement, il s'est avéré que c'était bien trop décalé pour moi. 

    Si j'ai trouvé les 1ères pages drôles et - comme dit - décalées, j'ai également vite trouvé ça trop farfelu. Je n'ai pas accroché, et ai même abandonné ma lecture au bout d'une quarantaine de pages, malheureusement. Ça aurait pourtant pu être sympa, mais j'ai trouvé ça "relou" au bout d'un moment, et ça m'a saoulée. Les dialogues n'ont ni queue ni tête, il y a des jeux de mots qui m'ont fait rire, mais comme dit, c'est trop, et au bout d'un moment je me suis lassée et ça ne m'a plus fait rire, mais au contraire, lever les yeux au ciel. 

    Bref, ce n'était finalement pas pour moi.

     

    En résumé, une idée de base assez sympa, mais dont les situations et les gags lourdingues et répétitifs ont rapidement eu raison de moi. Désolée !

     

     

     

    Appréciation

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict      


    votre commentaire
  • Concours !!!

     

    Pour la 1ère fois, et à l'occasion de sa sortie il y a quelques jours, je suis très heureuse de pouvoir vous proposer ce concours, et ce grâce aux Éditions Le Livre de Poche, pour vous faire gagner Corsets & Complots, le tome 2 de la série Le Pensionnat de Mlle Géraldine de Gail Carriger. 

     

    Concours !

     

    "A-t-on vraiment besoin de quatre digitales pour décorer une table pour six personnes ? Ou bien est-ce six digitales pour tuer quatre invités ? La première année d’école de Sophronia a certainement été enthousiasmante. D’abord, son pensionnat pour jeunes dames de qualité l’entraîne à devenir espionne (Maman sera si surprise !). Ensuite, elle est mêlée à une intrigue à propos d’un appareil volé et on lui jette une tourte au fromage dessus. Aujourd’hui, Sophronia connaît chaque recoin de l’école, laisse traîner son oreille dans les quartiers des enseignants et monte clandestinement à la chaufferie du dirigeable où elle apprend qu’un simple voyage scolaire à Londres peut cacher davantage que ce qu’elle croit… Vampires, loups-garous et humains sont tous après le prototype récupéré par Sophronia dans Étiquette & Espionnage, qui a le potentiel d’améliorer le transport aérien surnaturel. Sophronia doit découvrir qui est derrière un dangereux complot pour contrôler le prototype… et survivre à la saison de Londres munie d’un carnet de bal complet."

     

    Le concours se déroulera du lundi 30 novembre au dimanche 6 décembre 2015.

    Pour participer, il faut : 

    - liker la page des éditions Le livre de Poche Imaginaire ainsi que la mienne

    - répondre à cette petite question par mp : Quelles sont les dates de la semaine steampunk du Livre de Poche ?

     

    Les réponses sont à envoyer par mp uniquement à compter du lundi 30 novembre. Un gagnant sera tiré au sort courant de la semaine suivante, et le résultat annoncé sur la page fb et sur le blog (à la suite de cet article). N'oubliez pas d'indiquer vos coordonnées dans votre mp (nom, prénom, adresse) ainsi que le nom/le pseudo sous lequel vous souhaiter apparaître pour l'annonce du résultat. 

    Tout message non complet ne sera pas pris en compte.

    Les éditions Le Livre de Poche livrent dans tous les pays francophones.

    Et bien sûr, un minimum de politesse n'est pas non plus négligeable wink2

     

    Merci à la maison d'éditions pour ce concours, et bonne chance à toutes et tous ! ^^


    votre commentaire
  • Le berceau des ténèbres

    Jean-Luc Bizien

    Éditions du Toucan (Noir)

    Publié en 2015

    479 pages

     

     

     

     

    Synopsis

    Le lieutenant Paik Dong Soo, évadé de l’enfer de Corée du Nord grâce à son ami journaliste Seth Ballahan a réussi à exfiltrer sa femme et son fils en transitant par la Chine. Il gagne finalement New York où il tente de se construire une nouvelle vie. Mais passer d’une vie d’officier de renseignement aux méthodes radicales à une existence de petit commerçant de Manhattan se révèle impossible. Dans le même temps, la police de New York doit faire face à une série d’enlèvements et de meurtres dans la communauté chinoise. Des crimes d’autant plus odieux qu’ils mettent en scène des enfants. Incapable de recueillir le moindre renseignement fiable, la police décide de faire appel à Paik… 

     

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens tout d'abord à remercier Babélio ainsi que la maison d'éditions pour ce partenariat ^^

     

    Sitôt fini, sitôt chroniqué (enfin, presque tongue ) !

    De l'auteur, je n'avais lu que le diptyque Katana (que j'avais adoré soit dit en passant). Le Berceau des Ténèbres étant un genre radicalement opposé (mais que j'apprécie) j'avoue que j'étais curieuse de découvrir l'auteur sous un autre aspect.

    Et... WOW !!!!! Je vous le dis tout de suite, ce livre est un coup de coeur ! 

     

    L'histoire, si elle part sur un sujet somme toute classique, des enlèvements d'enfants, est développée de manière originale et recherchée. Très recherchée ! Le développement est juste hallucinant ! Plus on tourne les pages, plus la tension devient palpable, le suspense va crescendo, le rythme s'accélère, s'intensifie, sans pour autant que ce soit précipité ou facile. Ah ça, bien au contraire ! Tout le livre est extrêmement addictif, mais alors les derniers chapitres... Je dois vous avouer une chose, lundi matin j'ai même emmené le bouquin au boulot tellement j'avais hâte de lire la fin ! Chose que je ne fais... euh... jamais ? Et heureusement on a eu une matinée assez cool, j'ai pu bien avancer, pour le finir entre midi et 2. Je suis épatée par le travail de recherche de l'auteur. Le récit est émaillé de détails comme des paroles de chansons, des titres de films, ou encore, plus sérieux, des évènements historiques (petit pincement au coeur lors de la lecture du passage concernant Charlie Hebdo...) ou des anecdotes relatives à des affaires criminelles. Tout cela confère une certaine profondeur, réalité, qui ne rend le récit que plus crédible encore. J'ai appris des choses, je ne dirai pas quoi pour ne pas spoiler, mais j'ai trouvé ça extrêmement intéressant, captivant. 

     

    Les personnages sont relativement nombreux, mais le texte est amené de telle sorte qu'il y a peu de risque qu'on se mélange les pinceaux. Je les ai tous trouvés extrêmement bien construits, cohérents, charismatiques même. Avec une approche psychologique extrêmement poussée et intéressante. Non sérieusement, les révélations des dernières pages sont juste hallucinantes !

     

    Le style d'écriture de l'auteur enfin, est agréable, fluide, tout en étant travaillé et recherché. La construction du livre ainsi que le style d'écriture sont vraiment des atouts forts de ce livre. La narration est fluide, le vocabulaire varié et recherché (mais pitié, on dit denture et non pas dentition !), les scènes d'action alternent avec les scènes de description parfois à la limite du supportable ! 

    Le livre est construit de manière assez originale. Les chapitres sont relativement courts ce qui pourrait nuire mais confère ici un rythme, et ils sont à chaque fois construits de la même façon : un nom de personnage (celui que l'on suivra dans le chapitre) en guise de titre, et à la fin, une phrase de "conclusion", d'une ligne la plupart du temps. Et - comment expliquer - la notion de cette dernière phrase est reprise en début de chapitre suivant. Ça peut être n'importe quoi, un briquet qu'un personnage allume à la fin du chapitre, et une flamme en début du suivant ; un personnage qui passe un coup de fil, un autre qui a son téléphone qui sonne ; comme ça peut très bien être un sentiment. C'est dur à expliquer sans spoiler... Je ne sais pas si c'est fait exprès, m'enfin je pense quand même, et j'ai trouvé ça original et très bien pensé. Ça donne un certain rythme et ça amène beaucoup de fluidité au récit, une sorte de "continuité". 

     

    En résumé, un thriller extrêmement captivant, une intrigue dense, fouillée, des personnages complexes et un style d'écriture fluide et travaillé, c'est un coup de coeur ! 

     

     

     

    Appréciation

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict      


    votre commentaire
  • Wizards, t3 : L'Éveil

    Diane Duane

    Éditions Lumen

    307 pages

    Publié en 2015

     

     

     

    Synopsis

    Depuis qu’elle a découvert que sa sœur Nita était une sorcière, Dairine n’a plus qu’une seule idée en tête : rejoindre ce club très fermé ! Elle brûle d’accomplir un acte héroïque qui changerait à jamais la face du monde. Sans se préoccuper des conséquences, elle plonge donc son nez dans le manuel de sorcellerie de sa sœur pour prêter serment. Lorsque, le lendemain matin, les Callahan reçoivent leur nouvel ordinateur, Dairine ne fait ni une, ni deux : elle le déballe, s’empare de la souris… et la voilà partie pour un voyage intergalactique ! Accompagnés de Picchu, l’oiseau doué de prémonition, Kit et Nita vont devoir se lancer, de planète en planète, aux trousses de la jeune insouciante, complètement inconsciente du danger qui la menace. Car c’est le Pouvoir Solitaire, et nul autre, qui l’attend au bout du périple…

     

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens tout d'abord  à remercier Livraddict ainsi que la maison d'éditions pour ce partenariat ^^

     

    J'avais pas trop trop accroché avec les tomes 1 et 2, et j'ai pourtant quand même décidé de lire le tome 3. Et franchement, je me demande bien pourquoi arf Bon remarquez, au moins je reste en accord avec moi même hein ^^

     

    Ce 3ème tome avait pourtant plutôt bien commencé. On aborde ici un thème, l'astronomie, qui, s'il ne me passionne pas, m'intéresse tout de même. Ce tome ci est plus axé sur Dairine, Nita et Kit sont assez peu présents finalement, et j'ai pas compris pourquoi. Sérieusement, POURQUOI passer, au tome 3 déjà, à Dairine ??? Moi pas comprendre, vraiment. C'est pas logique, pas fluide, pas raccord avec les 2 tomes précédents. 

    Et évidemment, Dairine est, elle aussi, très douée pour la magie, et très mature pour son âge. Bon sang, elle a 11 ans quoi !!! Même si elle est surdouée (ce qui n'est pas clairement dit) c'est juste pas crédible quoi. Sa façon de parler, de réagir, d'agir, ça ne colle pas. 

    Cependant, un point m'a quand même beaucoup plu, c'est la manière différente du rapport qu'a Dairine à la magie. Ça apporte une touche inédite, originale et moderne.

    Malheureusement, le tout est à nouveau extrêmement compliqué. Que ce soit dans le thème de l'astronomie ou de l'informatique, on tombe très vite dans des notions très compliquées, avec un vocabulaire précis et spécifique, qui parle pas forcément aux novices... J'ai lu plusieurs passages sans en comprendre réellement le sens, sans comprendre ce que l'auteur voulait nous faire passer, ressentir, à tel point que j'ai failli décrocher. Il y a vraiment beaucoup de choses qui ne m'ont pas parlé, que je n'ai pas réussi à imaginer. 

    Autre point négatif, le côté trop "facile". Les ados (pré ados même...), débutants en magie, sont quasi livrés à eux mêmes ! Où sont donc tous ces sorciers émérites ? Si j'ai bien compris, les 3 tomes se déroulent sur une période de 6 mois environ, et en ce si court laps de temps, il ont déjà dû sauver le monde du gros-méchant-pas-beau à 3 reprises ! Et ce en étant très jeunes et relativement novices quand même... Ça manque de "graduation" je trouve.

     

    Pour finir avec le style d'écriture, que je n'ai pas trouvé exceptionnel, principalement en raison de toutes ces notions complexes qui alourdissent le récit. Et globalement, ça reste assez simple (dans la manière d'écrire). 

     

    En résumé, un début qui semblait intéressant avec une nouveauté (le côté informatique) qui apportait une touche moderne et innovante au récit, mais à nouveau les mêmes défauts - selon moi - que les autres tomes : des protagonistes bien trop matures et doués pour leur âge et leur expérience dans le domaine de la magie ; un thème intéressant (l'astronomie) mais des notions trop complexes et poussées pour un simple quidam ; et des situations limite apocalyptiques, encore. Bon j'arrête là cette saga.

     

     

    Appréciation

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict     


    votre commentaire
  • Merlin, cycle 2, t1 : Le Dragon d'avalon

    T.A. Barron

    Éditions Nathan

    314 pages

    Publié en 2015

     

     

     

    Synopsis

    Dans les royaumes magiques d'Avalon, naît une étrange et minuscule créature appelée Basile, mi-lézard, mi-chauve-souris. Dans ses yeux brille un éclat mystérieux. Quelques années plus tard, Basile découvre un nouveau danger qui menace Avalon et la vie du célèbre Merlin. Malgré sa peur et sa toute petite taille, il se lance dans un périlleux voyage pour sauver l'enchanteur... et trouver son destin.

     

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens avant tout à remercier la maison d'éditions pour cet envoi ^^

     

    Des dragons, Merlin, une couv' magnifique, il n'en fallait pas plus pour me donner envie !

    J'avais un peu peur en choisissant ce titre d'être perdue dans l'histoire, n'ayant pas (encore) lu le cycle 1, mais une blogueuse disait dans sa chronique qu'il n'était pas indispensable de l'avoir lu, donc...

    Malheureusement, je n'ai PAS DU TOUT accroché à l'histoire, qui déjà met 3 plombes à "démarrer". Et encore, c'est un bien grand mot. J'avais pourtant aimé le début, je l'avais trouvé original et mystérieux, mais bon sang ce que c'est looooooooong !!! L'intrigue est donc longue à se mettre en place, mais en plus de ça, c'est assez plat et sans réellement d'action,  le style est trop contemplatif :/ Je suis restée totalement hermétique aux "aventures" de Basile comme aux personnages. C'est très jeunesse et gentillet....

     

    Les personnages d'ailleurs... Basile est donc un petit lézard, ou un dragon, on sait pas trop bien au juste... (jusqu'à la fin... ). J'ai pas aimé ce côté geignard et sa capacité à se plaindre de sa condition. Bien sûr, on peut ne pas être satisfait de ce genre de choses, vouloir les changer, évidemment. Mais j'ai trouvé la façon de faire pas très subtile. 

    Merlin quant à lui, n'est pas du tout tel que l'idée que je me fais de lui. Il est complètement immature, creux, fade, sans saveur. Mon dieu quel dommage ! Comment peut-on faire un Merlin comme ça, sérieusement ??? Du coup ça me refroidit un peu pour le cycle 1...

    Il y a également tout un tas de créatures présentées, trop, beaucoup trop. Une telle profusion, ça fait "catalogue". Ça m'a donné la sensation que l'auteur voulait mettre le plus de créatures possible pour donner de la consistance, mais perso ça m'a au contraire totalement perdue et embrouillée. Impossible de ne pas mélanger tout ce petit monde et leurs spécificités. Trop de détails tue le détail...

     

    Pour finir, le style d'écriture, s'il n'est pas désagréable, n'est pas non plus inoubliable. J'ai même trouvé certaines tournures assez pompeuses. sans parler des dialogues, creux et inintéressants.

     

    En résumé, un flop total pour ma part. Je suis passée complètement à côté, de tout. Aussi bien histoire, personnages, univers, ou même "pistes de réflexion", si tant est qu'il y en avait. Les dernières pages relèvent bien un peu le niveau, mais toujours dans cette impression d'immaturité et un certain manque de profondeur. Peut-être que la suite sera plus intéressante, plus palpitante, mais ce tome ci est bien trop introductif et plat. Ce sera sans moi pour la suite. 

     

     

    Appréciation

     

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict      


    votre commentaire
  • Les lumières de Haven

    Pauline Bock

    Éditions Scrineo

    Publié en 2013

    411 pages

     

     

     

    Synopsis

    Alors qu’ils préparent le bac, cinq adolescents sont projetés dans l’univers merveilleux de Haven, un monde parallèle volontairement bloqué au XVIIIe siècle. Old Jack, l’Intendant, règne en despote éclairé sur ce havre de paix… Mais un personnage mystérieux menace de révéler un secret millénaire qui pourrait faire exploser ce fragile équilibre et transformer ce paradis en un enfer de guerre, de feu, de sang… Que peuvent faire les cinq Arrivants pour éviter ce cataclysme ? Quelles créatures terribles devront-ils affronter ? Quel mystère entoure la disparition des premiers habitants légendaires de Haven ? Amour, complots, suspense, guerre se mêlent dans une aventure romanesque parfaitement maitrisée.

     

     

     

    Mon avis

    Je dois avoir ce livre dans ma PàL depuis une bonne année déjà, et je l'en ai sorti à l'occasion d'une LC avec Cali, dont voici la chronique.

     

    Il y a des livres comme ça, dont le résumé, la couverture, vous donnent très envie de les lire, sans que vous puissiez expliquer pourquoi. Ce livre en fait partie. J'étais très impatiente (oui, même s'il a traîné des mois dans ma PàL tongue) de le lire. Et malheureusement, ça n'a pas fonctionné, et ce pour plein de raisons.

     

    Tout d'abord, on entre vite dans l'histoire. Très vite. Trop vite. Alors autant j'aime pas quand ça met 3 plombes à se mettre en place (comme dans le roman que je viens de finir d'ailleurs, et dont la chronique devrait arriver dans les prochains jours), autant faut quand même un minimum présenter les personnages, l'univers, que l'intrigue se mette en place, enfin, laisser le temps au lecteur de s'imprégner de l'univers. Là, c'est bien trop rapide. En quelques pages à peine *feuillette son livre* 4 pour être précise, pouf! voilà nos 5 ados projetés dans un autre univers...

    Alors je dis pas, j'ai aimé la façon dont ça se passe et dont c'est raconté. J'ai trouvé ça plutôt original. Mais trop rapide.

    Tout est trop rapide d'ailleurs. Les ados s'adaptent somme toute assez vite à leur nouvelle "vie". Bon ça les travaille quand même bien un peu cette histoire, mais pas tant que ça finalement, et la surprise et les questionnements ne durent pas longtemps. 

    Ensuite, le développement m'a laissée quelque peu perplexe. Déjà, il y a pas mal d'ellipses temporelles, mais également de facilités. D'ailleurs, tout est un peu trop facile et prévisible. Et précipité. Et ça rend l'ensemble peu crédible. Comme le dis Cali dans sa chronique, "Pas embarquée car je n'y ai malheureusement pas cru". C'est exactement ça. Je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire, ni à avoir peur pour les protagonistes ou m'attacher à eux, car je n'y ai pas cru. C'est vraiment trop... trop facile, trop prévisible, trop gros quoi. 

    S'ajoute à cela une dose de romance plutôt mièvre, et là encore, prévisible, facile et précipitée...

     

    Venons en maintenant aux personnages. Alors je dois bien dire que je n'ai PAS DU TOUT accroché avec les 5 protagonistes que j'ai trouvés fades, creux et tantôt immatures, tantôt trop mûrs, selon comment ça arrange quoi. Ils sont inégaux et je n'ai pas trouvé qu'il y avait une évolution de leur part au fil de l'histoire.

    Quant à leurs Égaux... j'avoue ne pas en avoir trop compris l'intérêt. C'est dommage, parce que même si c'était pas innovant, c'était une bonne idée et ça aurait pu être très intéressant et apporter un vrai plus, mais malheureusement je trouve que ça a été peu et mal exploité.

    Sans parler du fait que j'ai bien évidemment mélanger et les ados et leurs égaux et ce tout au long - ou presque - de ma lecture... 

    Le personnage de Fennec m'a également semblé peu crédible. 11 ans, tellement mature, et autant de responsabilités... ? Non, ça fonctionne pas.

    Par contre bizarrement, c'est le personnage de Old Jack que j'ai le plus apprécié ! Il est décrit comme étant un despote sur la 4ème, mais alors je dois pas avoir la même définition moi...

     

    Le style d'écriture enfin, n'est pas désagréable, mais reste cependant assez simpliste et peu travaillé. 

     

    Dernier point, un détail certes, mais tout de même. Je dois dire que j'ai pas bien compris le rapport entre le titre et le contenu. Haven bon ça, ok. Mais, "Les lumières"... euuuuuh ??

    Alors, si quelqu'un qui l'a lu aurait l'obligeance de bien vouloir éclairer (ahahah) ma lanterne siouplé, ce serait sympa ^^

     

    En résumé, si je n'ai pas détesté ce roman et que j'ai tout de même passé un relativement bon moment (si si), il y a quand même beaucoup trop de facilités et un gros manque de profondeur. Paradoxalement, il y a vraiment des passages qui ont titillé ma curiosité et faisaient que j'avais envie de ne pas arrêter ma lecture. Malheureusement, on en revient toujours à ce manque de profondeur et ces facilités... C'est vraiment dommage, parce qu'il y avait vraiment une bonne idée à la base. 

      

     

     

    Appréciation

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict     


    votre commentaire