• Les lumières de Haven

    Les lumières de Haven

    Pauline Bock

    Éditions Scrineo

    Publié en 2013

    411 pages

     

     

     

    Synopsis

    Alors qu’ils préparent le bac, cinq adolescents sont projetés dans l’univers merveilleux de Haven, un monde parallèle volontairement bloqué au XVIIIe siècle. Old Jack, l’Intendant, règne en despote éclairé sur ce havre de paix… Mais un personnage mystérieux menace de révéler un secret millénaire qui pourrait faire exploser ce fragile équilibre et transformer ce paradis en un enfer de guerre, de feu, de sang… Que peuvent faire les cinq Arrivants pour éviter ce cataclysme ? Quelles créatures terribles devront-ils affronter ? Quel mystère entoure la disparition des premiers habitants légendaires de Haven ? Amour, complots, suspense, guerre se mêlent dans une aventure romanesque parfaitement maitrisée.

     

     

     

    Mon avis

    Je dois avoir ce livre dans ma PàL depuis une bonne année déjà, et je l'en ai sorti à l'occasion d'une LC avec Cali, dont voici la chronique.

     

    Il y a des livres comme ça, dont le résumé, la couverture, vous donnent très envie de les lire, sans que vous puissiez expliquer pourquoi. Ce livre en fait partie. J'étais très impatiente (oui, même s'il a traîné des mois dans ma PàL tongue) de le lire. Et malheureusement, ça n'a pas fonctionné, et ce pour plein de raisons.

     

    Tout d'abord, on entre vite dans l'histoire. Très vite. Trop vite. Alors autant j'aime pas quand ça met 3 plombes à se mettre en place (comme dans le roman que je viens de finir d'ailleurs, et dont la chronique devrait arriver dans les prochains jours), autant faut quand même un minimum présenter les personnages, l'univers, que l'intrigue se mette en place, enfin, laisser le temps au lecteur de s'imprégner de l'univers. Là, c'est bien trop rapide. En quelques pages à peine *feuillette son livre* 4 pour être précise, pouf! voilà nos 5 ados projetés dans un autre univers...

    Alors je dis pas, j'ai aimé la façon dont ça se passe et dont c'est raconté. J'ai trouvé ça plutôt original. Mais trop rapide.

    Tout est trop rapide d'ailleurs. Les ados s'adaptent somme toute assez vite à leur nouvelle "vie". Bon ça les travaille quand même bien un peu cette histoire, mais pas tant que ça finalement, et la surprise et les questionnements ne durent pas longtemps. 

    Ensuite, le développement m'a laissée quelque peu perplexe. Déjà, il y a pas mal d'ellipses temporelles, mais également de facilités. D'ailleurs, tout est un peu trop facile et prévisible. Et précipité. Et ça rend l'ensemble peu crédible. Comme le dis Cali dans sa chronique, "Pas embarquée car je n'y ai malheureusement pas cru". C'est exactement ça. Je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire, ni à avoir peur pour les protagonistes ou m'attacher à eux, car je n'y ai pas cru. C'est vraiment trop... trop facile, trop prévisible, trop gros quoi. 

    S'ajoute à cela une dose de romance plutôt mièvre, et là encore, prévisible, facile et précipitée...

     

    Venons en maintenant aux personnages. Alors je dois bien dire que je n'ai PAS DU TOUT accroché avec les 5 protagonistes que j'ai trouvés fades, creux et tantôt immatures, tantôt trop mûrs, selon comment ça arrange quoi. Ils sont inégaux et je n'ai pas trouvé qu'il y avait une évolution de leur part au fil de l'histoire.

    Quant à leurs Égaux... j'avoue ne pas en avoir trop compris l'intérêt. C'est dommage, parce que même si c'était pas innovant, c'était une bonne idée et ça aurait pu être très intéressant et apporter un vrai plus, mais malheureusement je trouve que ça a été peu et mal exploité.

    Sans parler du fait que j'ai bien évidemment mélanger et les ados et leurs égaux et ce tout au long - ou presque - de ma lecture... 

    Le personnage de Fennec m'a également semblé peu crédible. 11 ans, tellement mature, et autant de responsabilités... ? Non, ça fonctionne pas.

    Par contre bizarrement, c'est le personnage de Old Jack que j'ai le plus apprécié ! Il est décrit comme étant un despote sur la 4ème, mais alors je dois pas avoir la même définition moi...

     

    Le style d'écriture enfin, n'est pas désagréable, mais reste cependant assez simpliste et peu travaillé. 

     

    Dernier point, un détail certes, mais tout de même. Je dois dire que j'ai pas bien compris le rapport entre le titre et le contenu. Haven bon ça, ok. Mais, "Les lumières"... euuuuuh ??

    Alors, si quelqu'un qui l'a lu aurait l'obligeance de bien vouloir éclairer (ahahah) ma lanterne siouplé, ce serait sympa ^^

     

    En résumé, si je n'ai pas détesté ce roman et que j'ai tout de même passé un relativement bon moment (si si), il y a quand même beaucoup trop de facilités et un gros manque de profondeur. Paradoxalement, il y a vraiment des passages qui ont titillé ma curiosité et faisaient que j'avais envie de ne pas arrêter ma lecture. Malheureusement, on en revient toujours à ce manque de profondeur et ces facilités... C'est vraiment dommage, parce qu'il y avait vraiment une bonne idée à la base. 

      

     

     

    Appréciation

     

    ¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :