• Les lames du Cardinal

    Les lames du Cardinal

    Pierre Pevel

    Éditions Bragelonne

    Publié en 2009

    300 pages

     

     

    Synopsis

    Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l'une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L'espionnage, l'assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins... et même la sorcellerie, qui est l'œuvre des plus fourbes adversaires du royaume: les dragons ! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d'Espagne est tombée entre leurs griffes... Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n'ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l'heure est venue de reformer l'élite secrète qu'il commandait jadis, une compagnie d'aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d'élégance, de courage et d'astuce, ne redoutant nul danger : les Lames du Cardinal ! 

     

     

    Mon avis

     J'ai toujours aimé les films de cape et d'épée. Depuis gamine. Et je ne comprends toujours pas pourquoi je n'en ai jamais lu  (d'ailleurs si vous avez des suggestions, je suis preneuse ;) ). Bref, c'est maintenant chose faite, et j'y ai pris beaucoup de plaisir !

     

    La trame de base peut sembler simple et classique au 1er abord, mais se révèle au final beaucoup plus complexe, recherchée et travaillée. La mise en scène est accrocheuse. Il n'y a pas de temps mort, le rythme augmente crescendo et une fois les - nombreux - personnages présentés et l'intrigue mise en place, ça bouge, beaucoup, tout le temps, les rebondissements sont de mise, surprenants, étonnants, les dénouements sans facilité aucune et le suspense est vraiment présent. Tout ce qui fait un bon récit de cape et d'épée est ici présent : complots, trahisons, faux-semblant, duels... Mais l'auteur mêle également, et de manière habile et subtile, magie et dragons. Certains trouvent que les dragons ne sont pas assez présents, bien au contraire ! Il n'est question que d'eux tout au long du récit ! 

    Une touche d’humour vient apporter un peu de fraîcheur et de légèreté à l'histoire.

    L'univers dans lequel se déroule l'intrigue, un Paris du XVIIème siècle, est extrêmement bien construit. Le récit est parsemé d'anecdotes (que j'ai particulièrement appréciées) concernant les personnages ayant existés ou la construction des bâtiments. De réelles recherches ont été faites afin d'apporter de la consistance et de la crédibilité. 

    La tension et l'action dans les dernières scènes montent crescendo pour finir en véritable apothéose !

     

    Il y a vraiment beaucoup beaucoup de personnages, et si au début je m'en sortais, j'avoue qu'au bout d'un moment j'ai quand même commencé à m'emmêler un peu les pinceaux. Surtout que certains ont des noms qui se ressemblent (La Fargue/Laincourt/Leprat, ou Ballardieux/Bailleux par exemple) et que d'autres ne sont pas forcément ce qu'ils paraissent être. Ceci dit, ils sont cependant tous différents et très bien construits. J'ai particulièrement apprécié Agnès pour sa force de caractère à part pour cette époque.

     

    Une plume fine, fluide et maîtrisée, des descriptions extrêmement bien faites et savamment dosées qui alternent avec le récit, le style d'écriture est juste remarquable !

     

    En résumé, j'ai vraiment été conquise par ce livre, même si je me suis quelques peu embrouillée quant à la profusion de personnages et les retournements de situations. Pevel réussit à faire de son roman quelque chose qui se démarque, grâce à une mise en scène intéressante et accrocheuse, un univers dense, intelligemment construit et captivant, et un style d'écriture remarquable ! La suite est dans ma PàL, et j'ai hâte de la lire !

     

     

     Appréciation

     

     


     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict


  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Mai 2013 à 22:06
    MamzelleMelo

    Je n'aime pas les films de cape et d'épée donc les livres non plus. Quoique j'ai lu le tome 1 de l'Héritage des Darcer et ce n'était pas désagréable. mais ce n'est pas ma 'came'. Ceci dit Les Lames du Cardinal a vraiment du succès, ça curiosite ! Tu devrais bien t'entendre avec Olya toi niveau lectures (et elle monte à cheval également, et en fait je me rends compte que je vous l'ai déjà dit sur fb ^^)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :