• Le Peuple des Rennes, intégrale

    Le Peuple des Rennes, intégrale

    Megan Lindholm

    Éditions Le Pré aux Clercs

    Publié en 2012

    691 pages

     

     

     

    Synopsis

    Dans un univers désolé où le froid et la nuit règnent en maîtres, une femme hors du commun, Tillu, la guérisseuse, se bat pour protéger son fils, l’inquiétant Kerleu.
    Fuyant le chaman Carp qui désire lui voler son fils pour en faire son apprenti, elle s'installe loin des hommes, à l'écart, bien décidée à aider son jeune Kerleu à devenir un homme. Jusqu'au jour où elle aperçoit deux chasseurs dans le vallon. La chasse tourne mal, l'un d'eux est blessé. Comprenant vite que sans son aide, il risque de mourir, Tillu n'a d'autre chois que d'aller le sauver et de les héberger pour la nuit. Elle apprend qu'ils appartiennent à une tribu, installée non loin de là : le peuple des rennes.

     

     

     Mon avis

     

    Je remercie Livraddict, les Éditions Le Pré aux Clercs ainsi que l'auteur pour ce partenariat .

     

    Quand j'ai vu ce partenariat sur Livraddict, je dois dire que j'ai été intriguée en découvrant que Megan Lindholm et robin Hobb n'étaient qu'une seule et même personne. De Robin Hobb, je n'ai lu pour l'instant que les 6 premiers tomes de L'Assassin Royal, et ce n'est de loin pas un coup de coeur pour moi. J'ai trouvé cette saga assez longue et ennuyeuse. Bref, donc j'ai été curieuse de voir ce que donnait ce livre. Et je dois dire que je suis agréablement et très positivement surprise. Ce livre m'a donné envie de (re)découvrir les autres sagas de cet auteur !

     

    J'ai trouvé l'histoire originale et intéressante. Nous suivons les aventures de Tillu et de son fils de 9 ans, Kerleu. Bien qu'il n'y ait pas beaucoup d'indications spatiotemporelles, on se doute fortement que l'histoire se déroule durant la préhistoire. J'ai beaucoup aimé ce choix d'époque, assez rare je trouve, qui nous fait plonger au coeur d'un univers assez mystérieux. Il faut dire que la préhistoire est une époque que j'affectionne particulièrement. 

    Certains pourront regretter un manque d'action, et il est vrai que l'histoire est assez lente. Personnellement ça ne m'a pas dérangé, on fait une incursion dans la vie de Tillu et de son fils, on partage leur quotidien, leurs problèmes, leurs envies, et j'ai trouvé ça touchant. 

     

    Concernant les personnages, ils sont extrêmements bien construits. Ils sont soit attachants, soit vraiment détestables. 

    Tillu est une jeune mère (elle doit avoir dans les 23-24 ans). Sa vie n'a de loin jamais été facile, surtout depuis que son fils est né. Elle se bat pour lui, pour survivre dans cet univers hostile et dur. On devine que son fils, Kerleu, est autiste. À cause de ça, il est victime de nombre de moqueries et autres violences, rejet, répulsion. Sa mère se bat jour après jour pour essayer d'en faire un enfant "normal", bien qu'évidemment, vu l'époque, elle ne comprenne pas non plus pourquoi son fils n'est pas comme les autres. C'est un garçon timide, renfermé sur lui-même, peureux et qui se déconcentre facilement (à cause d'un insecte, une brindille, un trace...).

    Tillu m'a particulièrement touchée. Elle m'a par moment fait penser à un animal sauvage, blessé et traqué, qui se recroqueville derrière une palissade infranchissable et pour se proteger soit se mure dans un silence soit au contraire, réagit de manière assez abrupte. Mais sous ses airs de femme forte, on la sent fragile, et dépassée par l'incompréhension que lui suscite par moment Kerleu. 

    Au départ, ils font partie de la tribu de Bénu. Les femmes y sont considérées comme des moins que rien, ignorantes et incapables de prendre des décisions. Il n'est d'ailleurs pas rare qu'elles se fassent battre et subissent des moqueries.

     Carp est le "chamane" de cette tribu. C'est un personnage antipathique, arrogant, manipulateur, fier et sûr de lui, qui profite de la naïveté des gens pour les embobiner et s'enrichir (avec des fourrures, de la nourriture) au nom de pseudos offrandes aux esprits. Il m'a fait penser au gourou d'une secte, ou pour ceux qui connaissent, au devin dans Astérix. Il s'est pris "d'affection" pour Kerleu, lui mettant en tête qu'il est destiné à devenir chamane lui aussi. 

    Pour essayer de sauver son fils, Tillu fuit cette tribu. Au bout d'un long chemin, elle tombe sur Heckram et Lasse lors d'une chasse. Elle va alors intégrer le peuple des rennes. 

    La différence entre ces 2 peuples est impressionnante. Si la tribu a des pensées "archaïques", notamment en ce qui concerne els femmes, le peuple des rennes est tout l'opposé. Les femmes ont droit à la parole, on les écoute, les respecte. Même en ce qui concerne la vie de tous les jours, chasse, habillement, confection des vêtements, habitation, le peuple des rennes est nettement plus évolué. 

    J'ai beaucoup aimé ce paradoxe, ainsi que les coutumes de ce peuple et leur relation envers les esprits, la nature et les animaux (même si certaines scènes étaient un peu "dures" pour moi en raison de mon attachement aux animaux). Je ne suis pas vraiment une grande romantique, mais j'ai beaucoup aimé la scène du mariage, que j'ai trouvée très bien pensée.

     

    Le style d'écriture est certainement ce qui m'a le plus enthousiasmée. Si je garde un souvenir d'une écriture plutôt lourde et compliquée pour L'Assassin Royal, j'ai trouvé qu'au contraire, le style d'écriture dans ce livre était fluide, léger, agréable, tout en étant quand même riche. 

    Le point de vue est omniscient, tout en passant tantôt à Tillu, tantôt à Kerleu, Heckrem ou même Carp, ce qui donne du mouvement au récit et le rend plus intéressant.

     

    En résumé, si on peu certes regretter un manque d'action et de surprise, j'ai beaucoup aimé me plonger dans ce récit et partir à la découverte de temps immémoriaux . Ce n'est pas un coup de coeur, mais presque.

     

     

    Appréciation

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict 


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :