• Le Pacte des Marchombres, t1 : Ellana

    Le Pacte des Marchombres, t1 : Ellana

    Pierre Bottero

    Éditions Rageot Poche

    Publié en 2010

    440 pages

     

     

     

    Synopsis

    " - Ellana, la voie des marchombres ne t'apportera ni richesse ni consécration, elle t'offrira en revanche un trésor que les hommes ont oublié : ta liberté. Si tu le désires, le peux accompagner tes premiers pas. - Que voulez-vous dire ? "

     

     

    Mon avis

    Je ne sais même pas par où commencer... Rarement j'avais été autant intéressée par un livre, rarement j'ai été autant absorbée, captivée, obsédée, obnubilée...

    Jamais je n'ai lu un livre de 400 pages en à peine 3 jours, jamais.  Pour certains c'est peut-être normal, pour moi c'est un exploit.

    Jamais je n'ai enchaîné sur le tome suivant dans la foulée. Mais surtout, jamais je n'avais pris une aussi grande claque en lisant un livre. Pour moi, surtout vu les genres que j'affectionne, un livre reste un livre, une histoire imaginée, une fiction, qui me permet de m'évader, de penser à autre chose. Je peux m'attacher aux personnages, ou pas, je peux "vivre" l'histoire avec eux, ou pas, mais une fois le livre refermé, j'arrive à me déconnecter et à retrouver la réalité (même si elle est souvent bien moins sympa que le bouquin). Je ne pensais pas que des mots pouvaient avoir autant d'impact, autant de force, pouvaient me faire autant réfléchir... 

    J'ai attendu quelques jours avant d'écrire mon billet, parce que je voulais essayer de trouver les mots les plus justes possible pour décrire avec précision et de manière la plus complète possible mon ressenti face à ce livre, aux personnages, à Ellana, à mes réflexions. Mais je me rends compte que ça va être totalement impossible.

    Ce livre n'est pas un coup de coeur, c'est bien plus que cela. C'est au-delà des mots. Jamais un livre ne m'avait autant émue, touchée, bouleversée. Jamais un livre ne m'avait fait pleurer, vraiment pleurer, et ce dès les 1ères pages. Il est à mes yeux parfait, autant du point de vue de l'histoire, que des personnages, et du style d'écriture. Et OMG, le style d'écriture quoi *_* 

     

    De Bottero, j'ai commencé de manière classique par les 2 trilogies d'Ewilan, La Quête puis Les Mondes. J'avais aimé, mais sans plus, et je ne comprenais pas l'engouement autour de cet auteur. "Trop jeunesse pour moi peut-être" j'ai pensé (oups vla que je parle en mode Yoda  ). Puis j'ai découvert Les Âmes Croisées qui a été LA révélation. Ellana est au-dessus de ça même. 

    Pour ceux qui ont lu Ewilan, Ellana est un personnage que l'on rencontre dans ces 2 sagas. Intéressante et mystérieuse, Bottero lui a fait sa propre saga, et comme il a eu raison ! Tellement plus mature et aboutie que les Ewilan (oui bon, j'ai absolument détesté ce personnage...).

     

    Le Pacte des Marchombres est donc consacré à Ellana. Ce tome commence lorsqu'elle a environ 5 ans. Il n'y a pas de réelle intrigue, pas de grande histoire de méchants qui veulent conquérir le monde, de gentils qui vont les en empêcher, de prophétie et tout ce qui est classique dans une trame de fantasy. Enfin si, mais seulement en histoire de fond. Non, on ne fait "que" suivre la vie d'Ellana. C'est ça l'histoire principale. Je ne vais pas trop en révéler pour ne spoiler personne, mais Bottero a réussi à en faire un sujet extrêmement intéressant. On suit donc Ellana, sa vie, comment elle est devenue marchombre,... 

    Le monde crée par l'auteur, Gwendalavir, était déjà intéressant dans les Ewilan, mais il est encore plus riche et détaillé dans Ellana, extrêmement bien construit et crédible. Bottero a crée son univers  avec sa faune, sa flore et ses différentes espèces, en les dotant chacune de spécificités propres. Les descriptions sont juste parfaitement dosées, ni trop nombreuses ni trop succinctes, pour permettre  de se représenter les décors et de s'y immerger extrêmement facilement.

    L'idée de la guilde des marchombres est on ne peut plus originale, même si quelque part, elle me fait penser aux jedi, de par leur manière d'enseigner autant que par leur philosophie, et aux yamakasi de par leur prouesses physiques. J'ai complètement accroché et adhéré au style de vie des marchombres, à leur manière de penser, leur façon de voir les choses, leur indépendance, leur ouverture d'esprit, leur sagesse. Bon, dans l'absolu, j'avoue ne pas avoir tout à fait compris "l'utilité" des marchombres, ce qu'ils font, ce à quoi ils "servent". Ils ont un sens de l’observation aigu, de grandes facultés d'analyses et une rapidité de décision incomparable. Je pense qu'on peut les qualifier d'éclaireurs, de genre de "gardes du corps" aussi, de combattants. 

    Le récit est émaillé de préceptes marchombres, nombreux, profonds, qui m'ont amenée à réfléchir sur différentes choses, et, souvent, qui m'ont confortée dans ma manière de penser ou ouverts les yeux. J'aime et j'adhère totalement à l'idée d'indépendance, de ne pas dépendre de quelqu'un, de faire sa vie selon ce qu'on en a envie. Ils sont épris de liberté, mais sans que cela soit égoïste ou nuise aux autres. Ils vivent dans le respect d'autrui, mais ne supportent pas l'injustice. Ils vivent en harmonie avec ce qui les entoure, nature, animaux. La formation marchombre est extrêmement dure, sévère, mais emplie de méditation et de réflexions, profondes. Les différents exercices, les différentes épreuves, amènent l'apprenti marchombre à se remettre en question, et réévaluer sa façon de voir les choses, sa perception du monde qui l'entoure, sans pour autant changer ce qu'il est vraiment, ce qui le caractérise, mais plutôt en évoluant. C'est extrêmement difficile à expliquer...

     

    Les personnages secondaires sont extrêmement nombreux, et même s'ils sont souvent uniquement de passage dans l'histoire, ils sont cependant tous très bien construits et différents, avec leur caractère propre.

    Les personnages principaux, Jilano et Ellan, sont époustouflants.

    Jilano est un maître marchombre qui a pris Ellana comme apprentie afin de lui enseigner la Voie. C'est un personnage complet, empli de cette sagesse tranquille propre à tout Maître. C'est un personnage mystérieux mais ô combien attachant.

    Ellana... Ellana est un personnage extrêmement bien maîtrisé, riche, entier, complet, complexe, au caractère bien trempé, avec ses points forts mais aussi ses points faibles, ce qui en fait un personnage crédible et réaliste auquel on peut aisément s'identifier. Ceci dit, je ne me suis absolument pas identifiée à elle, non. Je l'ai admirée et enviée. J'ai envié son indépendance, sa force de caractère, son sens de la répartie, son ironie, stupide quand elle est mal à l'aise, son humour piquant, sa curiosité, son besoin de connaitre le pourquoi de chaque chose, son besoin qu'on lui explique pourquoi faire ça au lieu de le faire bêtement sans comprendre, sa désinvolture de façade, mais aussi sa capacité à faire des choix, souvent durs, mais toujours réfléchis et ayant une raison. Le détachement dont elle est capable face aux aléas de la vie, souvent bien sombres, m'a totalement conquise. Elle est capable de s'attacher à quelqu'un, mais ne supporte pas d'être trahie, et, même si c'est des fois plus difficile que d'autres, arrive toujours à ressortir la tête de l'eau, grandie et plus forte.  

    Son évolution au cours de ce 1er tome est indéniable et palpable. Elle était déjà impressionnante au début, elle est totalement époustouflante à la fin, grâce à toutes les opportunités qu'elle a su se donner et saisir, aux évènements qui ont jalonné sa vie, et dont elle a su tirer des leçons qui l'ont faite évoluer.

     

    Le style d'écriture quant à lui est sublime, riche, fluide, poétique et envoûtant, nettement plus mature et abouti que pour Ewilan. Le champ lexical est très varié, les descriptions alternent avec le récit à la perfection. Bottero est - était - un grand amateur d'ellipses grammaticales. Si, dans les Ewilan, cela m'avait un peu déstabilisée et embrouillée, ça m'a en revanche totalement conquise dans Ellana. En effet, ces figures de style renforcent énormément certains passages.

     

    En résumé... mais comment résumer ? Ma chronique est bien loin de rendre justice à ce livre, tellement j'ai l'impression de ne pas avoir réussi à vous faire part de mon ressenti, de mon émotion, des réflexions que cette lecture a entraînées... 

     

     

     Appréciation

     

     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict

     


     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    paikanne
    Samedi 2 Février 2013 à 15:53
    Quel enthousiasme ; un bien beau billet :-)
    2
    Samedi 2 Février 2013 à 15:54

    Merci ^_^

    3
    Samedi 2 Février 2013 à 16:04
    Ouh, je vois qu'on a eu le même ressenti ! Dur dur d'écrire sur un tel monument =)
    Il ne laisse pas indifférent, c'est clair!
    4
    Samedi 2 Février 2013 à 16:14

    Ah non, pas indifférent du tout...

    5
    Samedi 2 Février 2013 à 22:02
    Moi j'aime tous les romans de Pierre Bottero mais c'est vrai que j'ai particulièrement adoré le pacte des marchombres. Une histoire passionnante, un personnage exceptionnel et le style est vraiment travaillé.
    Bref, je suis d'accord avec toi :)
    6
    Dimanche 3 Février 2013 à 01:48

    Hihi merci ^^

    Je suis contente de voir que je ne suis pas la seul que ce roman a chamboulé. Jme suis dit que j'allais être prise pour une folle d'être autant touchée, mais apparemment non ^^

     

    7
    Akajou
    Dimanche 3 Février 2013 à 15:51

    tout à fait d'accord avec toi : une série époustouflante, merveilleuse.. du pur "boterro" !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :