• Le livre et l'épée, t1 : La voie de la colère

    Le livre et l'épée, t1 : La voie de la colère

    Antoine Rouaud

    Éditions Bragelonne

    Publié en 2013 (sortie orévue le 31 octobre)

    475 pages

    ENC

     

     

    Le livre et l'épée, t1 : La voie de la colère

     

    An 10 de la République, dans la cité portuaire de Masalia.
    Dun-Cadal n’est plus que l’ombre de lui-même. Trahi par ses amis et accablé par la mort de son apprenti, celui qui fut le plus grand général de l’Empire déchu passe désormais son temps à boire dans une taverne.
    Il s’est détourné de la politique, des aventures, et même de l’Histoire. Mais l’Histoire n’en a pas fini avec lui.
    Viola est une jeune historienne à la recherche de l’épée de l’Empereur, symbole de l’ancien régime. Elle sait que Dun-Cadal est la dernière personne à avoir été en possession de la précieuse relique, qu’il l'aurait cachée pendant les dernières heures de la révolution.
    Curieusement, c’est lorsqu’elle met enfin la main sur l’ancien chevalier que débute une série d’assassinats. L’un après l’autre, tous les anciens alliés de Dun-Cadal sont abattus par un homme qu’il a bien connu : l’assassin personnel de l’Empereur. L’ex-général en est convaincu : aucun de ces événements n’est le fruit du hasard. Dans l’ombre se dessine une conspiration qui va bouleverser le destin de chacun. Des secrets vont être révélés au fur et à mesure que Dun-Cadal va raconter son histoire. La véritable histoire.

     

     

     

    Le livre et l'épée, t1 : La voie de la colère

     

    Je tiens tout d'abord à remercier Babélio de m'avoir permis de lire ce livre en avant 1ère .

     

     

     

    Le livre et l'épée, t1 : La voie de la colère Il va m'être plutôt difficile de faire cette chronique sans faire de tous petits mini spoilers. Pas de révélation sur l'intrigue, mais qui risquerait de vous gâcher un peu la surprise de certaines révélations. Si vous ne préférez vraiment rien savoir, passez directement à la partie "En résumé" en bas de chronique ;)

     

    J'ai été agréablement surprise de recevoir un mail de Babélio me proposant (enfin, pas qu'à moi hein :p ) de recevoir ce livre en avant 1ère. J'ai donc tenté ma chance et le livre est arrivé quelques semaines plus tard.

     

    De manière générale, l'auteur a su créer un univers captivant, une intrigue riche et travaillée, et des personnages certes très nombreux, mais crédibles, chacun étant toutefois détaillé et bien construit, avec son caractère propre.

    La grande force et l'originalité de ce roman, c'est sans conteste sa mise en scène ! La trame de base recèle quelques éléments déjà vus (luttes de pouvoir, mensonges, trahisons, le mentor déchu, l'élève qui ne paie pas de mine au demeurant mais se révèle exceptionnel...), mais la façon dont elle est traitée est vraiment intéressante et la mise en scène d'une originalité folle. 

    On suit donc tout d'abord l'histoire de Dun-Cadal Daermon, ancien général déchu de l'armée de l'Empire. Le point de vue de la narration est le sien. Il nous raconte sa vie, depuis la Guerre des Salines jusqu'au présent, et ce pendant la 1ère moitié. La 2ème moitié est racontée via les yeux d'un autre personnage, qui a vécu les mêmes scènes. On se retrouve donc à revivre ces scènes en les voyant de l'autre côté. C'est vraiment extrêmement original, et intéressant ! Et perturbant aussi. Parce qu'autant sur la partie racontée par Dun-Cadal, on est de son côté, autant lors de la 2ème partie, ce n'est plus vraiment le cas, car on a le son de cloche comme on dit de l'autre partie. C'est très déstabilisant, parce que c'est la 1ère fois que je n'ai pas réussi à m'attacher de manière sûre à la cause d'un seul personnage. Mais ce choix de mise en scène confère aussi un très bon rythme au roman. C'est soutenu et palpitant, et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Je ne trouve pas non plus que les révélations et autres rebondissements sont prévisibles, je me suis faite surprendre à chaque fois. J'ai vraiment trouvé le rythme haletant. Il augmente crescendo au fil des révélations, pour exploser en feu d'artifice à la fin !

    Divers thèmes sont évidemment abordés, tels que l'honneur, la confiance, les choix à faire selon ce qui est bien ou ce qu'il convient de faire. La magie y a une place aussi, petite mais intéressante et traitée de façon originale.

    Je regrette cependant 2-3 petites choses. Au début, même si c'est bien amené, je trouve que Dun-Cadal se confie peut-être un peu trop facilement à Viola. Et ensuite, il aurait été agréable d'avoir une carte du monde créé par l'auteur. J'avoue avoir eu parfois un peu de mal à me situer (maintenant comme c'est une ENC, elle sera peut-être dans la version définitive de l'ouvrage ? Je ne sais pas).

     

    Le style d'écriture de l'auteur est maîtrisé, dense tout en étant fluide. Les phrases se lisent toutes seules, les pages se tournent d'elles-mêmes, le vocabulaire est recherché, varié et adapté. J'ai beaucoup aimé la capacité de l'auteur à me faire rentrer dans son univers, limite à me donner l'impression de vivre la scène. Les descriptions sont très réussies, même si je regrette le peu de descriptions concernant le "décor".

     

    Enfin, je voudrais juste parler de 2-3 toutes petites choses qui m'ont "chagrinée". Ça concerne 2 mots de vocabulaire. J'ai pu lire "les pattes du cheval". Grrrrrrr, les chevaux n'ont PAS de pattes ! Ce sont des jambes, ou des membres. 

    Ensuite, j'ai lu "la cruauté animale". Bon, je sais bien que c'est une expression, mais comment peut-on dire ça ? Un animal n'est pas cruel, il tue pour se défendre ou se nourrir, pas par plaisir. L'humain est cruel, ça oui... 

    Alors oui je chipote, c'est pas dramatique c'est sûr, mais je voulais juste en faire part ^^

     

     

    En résumé, quelques éléments déjà vus, mais une mise en scène extrêmement originale et intéressante, une intrigue recherchée et des personnages complexes et travaillés, le tout porté par un style d'écriture fluide et maîtrisé, c'est un coup de coeur ! 

     

     

    Le livre et l'épée, t1 : La voie de la colère

     

     


     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict


  • Commentaires

    1
    Dimanche 22 Septembre 2013 à 23:47
    Ah, ce n'était pas un coup de cœur pour moi, mais j'ai quand même passé un bon moment ! Je lirai probablement la suite.
    2
    Dimanche 22 Septembre 2013 à 23:49

    Oui j'avoue que j'ai un peu réfléchi quand même pour savoir quoi mettre, mais la mise en scène m'a tellement scotchée ! (d'ailleurs je me rends compte que j'ai boulié des trucs ds ma chronique ><, va falloir que je complète ça ^^ )

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :