• Elantris, intégrale

    Elantris, intégrale

    Elantris

    Brandon Sanderson

    Publié en 2011

    797 pages

     

     

    Elantris, intégrale

     

    Il y a dix ans, la sublime cité d’Elantris, capitale de l’Arélon, a été frappée de malédiction. Ses portes sont désormais closes et nul ne sait ce qui se passe derrière ses murailles. Kae est devenue la première ville de l’Arélon. Quand la princesse Sarène y arrive pour épouser Raoden, l’héritier de la couronne, on lui apprend qu’il vient de mourir. Veuve d’un homme qu’elle n’a jamais vu, Sarène choisit pourtant de rester à la cour, et tente de percer le mystère d’Elantris… 

     

     

    Elantris, intégrale

     

    Je tiens tout d'abord à remercier la maison d'éditions pour cet envoi 

     

    Ah, Elantris... J'en avais pas mal entendu parler, et j'avais vraiment hâte de le lire. Sans être une grande spécialiste de fantasy, je pense m'y connaître un ptit peu quand même, ce genre étant mon genre de prédilection depuis une bonne 15aine d'années. Malheureusement, je n'ai pas réussi à me plonger dedans et pour la 1ère fois, j'ai abandonné un livre 

    Pourtant ce n'est vraiment pas faute d'avoir essayé. Je l'ai commencé il y a plus de 2 mois (je m'en rappelle parce que c'était juste avant la Japan Expo), j'ai fait des ptites pauses en alternant avec d'autres lectures, j'ai essayé de m'accrocher, j'ai poussé jusqu'à la moitié du livre, mais malgré tout je n'ai pas réussi. 400 pages quand il en reste presque autant à lire, c'est beaucoup. Je peux me forcer à lire un livre de 300-400 pages même si je n'adhère pas ou peu, mais me forcer à lire 800 pages, je suis sincèrement désolée, mais je n'ai pas pu.

     

    L'idée de base et l'univers étaient pourtant originaux et intéressants, mais mon dieu, que de longueurs, que de détails. Il y a profusion de tout : personnages (aux noms pour certains assez ressemblant) ; intrigues (je ne sais même pas combien il y a de fils directeurs. Trop pour moi, qui m'ont fait perdre le fil principal, même si tout est plus ou moins lié) ; religions (j'ai compté pas moins de 3 - ou même 4 ! - religions différentes aux noms extrêmement similaires (shu-késeg, shu-korath, shu-déreth).

    Le vocabulaire inventé par l'auteur, que ce soit pour les personnages, les lieux, les religions... certains se ressemblent beaucoup (réod, Téod, Shaod par exemple, ou ceux des religions).

    L'histoire part dans tous les sens, les quelques explications que j'ai eues jusqu'à maintenant sont un peu trop mystiques pour moi, mais surtout, ça ne bouge pas. L'action est jusqu'à maintenant inexistante. 

    Il y a beaucoup de détails donc, mais ce sont des détails historiques, politiques et religieux, et en même temps, il y en a peu sur le monde créé par l'auteur. C'est très sombre, très triste, ça me donne l'impression d'un décor de béton, très dur, très froid. Angoissant, oppressant. 

     

    Quant au style de l'auteur, je l'ai trouvé assez "lourd" et peu fluide.

     

    Alors évidemment, je ne peux nier que malgré ces points "négatifs" que j'ai relevés, l'auteur a été très (trop ? ) méticuleux et a créé un univers et une intrigue extrêmement bien travaillés, complets et complexes. Malheureusement, pour moi, ça n'a pas fonctionné. L'auteur se perd dans des circonvolutions autour du fil rouge, la chute d'Elantris, qui, au lieu de donner de la profondeur et de l'intérêt au récit, ne font que perdre le lecteur dans de multiples intrigues. Je ne doute pas que tout se rejoint au bout d'un moment (du moins, je l'espère ! ), et j'aime en général les intrigues et les univers bien posés et qui tiennent la route, mais là pour moi, c'était de trop. 

    Ceci dit, il y a tout de même aussi beaucoup de points intéressants. Outre le monde et l'histoire, certaines idées sont appréciables et vraiment très bonnes (les séons par exemple). Les personnages, malgré leur grand nombre, sont différents et extrêmement bien construits, sans tomber dans le cliché du méchant-qui-veut-détruire/régner sur-l'univers et de l'élu/e qui va le sauver, ce monde, et ont des personnalités riches et crédibles, et l à encore, complexes. 

     

    En résumé, un univers et une intrigue intéressants et originaux, mais trop travaillés et recherchés pour moi, trop de détails, trop de longueurs, une écriture lourde et manquant de fluidité, je suis sincèrement navrée mais je n'ai pas réussi à accrocher. Ceci dit, si vous aimez les univers bien travaillés et les intrigues compliquées, ce livre est fait pour vous. Mais je le déconseillerai aux novices en matière de fantasy qui risqueraient de s'y perdre.

    Je n'ai pas totalement abandonné l'idée de le lire, et au contraire, je le reprendrais un jour (je le reprendrais, je ne le recommencerais pas du début...) parce que j'ai quand même envie de voir comment ça évolue (surtout vu toutes les bonnes critiques) et de connaître la fin. 

     

     

    Elantris, intégrale

     

    (abandonné donc)

     


     

    D'autres avis ? C'est par ici : Logo Livraddict

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 13 Septembre 2013 à 12:39

    Et dire que j'ai abandonné, trop compliqué et trop de religion.

    2
    Vendredi 13 Septembre 2013 à 13:33

    Ah ça me rassure de pas être la seule à avoir abandonné ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :