• Brandon Mull

    Éditions Bayard

    Publié en 2014

    324 pages

     

     

     

    Synopsis

    Quatre enfants, quatre animaux tatoos légendaires, unis par un même destin : combattre la menace qui pèse sur le monde d'Erdas ! Dans le monde d'Erdas, lors d'une cérémonie célébrée pour leur onzième anniversaire, quatre enfants issus de milieux et de continents différents font apparaître leur animal tatoo, réincarnation de l'animal mythique de leur pays. Conor, fils de berger, invoque Briggan, le loup aux yeux violets ; Abeke, fille d'un chef africain, la panthère noire aux yeux verts émeraude nommée Urazza ; Meilin, fille du grand général Chin, le panda aux yeux bleus, Jhi, ; enfin, Rollan, orphelin et vagabond, invoque Essix le faucon femelle. Les voilà unis à jamais à leur animal tatoo qui leur permet d'aiguiser leurs sens et leur donne des pouvoirs particuliers. Les voilà unis par un même destin : affronter une force obscure surgie du passé qui vient de se réveiller, avec, à sa tête, une créature au nom évocateur : le Dévoreur. Avec l'aide des membres de la corporation des Capesvertes, sortes de chamans, les quatre élus vont apprendre à évaluer leurs nouvelles aptitudes et communiquer avec leur animal afin de combattre les ennemis qui veulent détruire leur monde.

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens avant tout à remercier Babélio ainsi que les Éditions Bayard pour ce partenariat, et à m'excuser sincèrement pour le retard de ma chronique. J'ai dû être hospitalisée d'urgence le jour où j'avais prévu de l'écrire, voilà pourquoi je n'ai pu le faire de suite. 

     

    De Brandon Mull, j'avais déjà lu le tome 1 de Beyonders que j'avais apprécié, et celui de Fablehaven qui avait été un coup de coeur (le tome 2 est d'ailleurs dans ma PàL). Alors je n'ai pas pu résister quand j'ai eu l'opportunité de découvrir cette nouvelle saga en avant première. Avec des animaux en plus, ça ne pouvait sûrement que me plaire !

     

    Et donc ? Donc oui, de manière générale, j'ai aimé. Certains aspects de l'histoire ne sont peut-être pas inédits, principalement le fait d'avoir un animal comme compagnon (je pense notamment à À la Croisée des Mondes), mais la mise en scène et le déroulement sont intéressants, comme par exemple la cérémonie du 11ème anniversaire ou le fait de présenter chaque protagoniste séparément. 

    Cependant, l'ensemble reste assez plat, il y a peu d'action à proprement parlée, et certains aspects auraient mérités d'être plus approfondis, plus densifiés. Certaines choses manquent de consistances et de développement. J'aurai aimé en savoir plus sur le lien qui se créé entre l'enfant et son animal tatoo par exemple. Alors bon, ok, ça reste un 1er tome. Mais quand même, c'est frustrant !

    Ça reste quand même assez jeunesse.

     

    Concernant les personnages principaux, j'ai une petite préférence pour Conor, que j'ai trouvé le plus attachant, le plus naturel. 

    Meilin m'a horripilée par sa suffisance par contre.

    Mais dans l'ensemble, ils sont tous bien construits et surtout, différents. 

     

    Le style d'écriture de l'auteur est fluide et agréable, mais je dois dire que je l'ai trouvé plus simpliste et moins travaillé que dans les 2 autres romans que j'avais lus. 

     

    En résumé, une histoire plutôt sympa même si pas forcément originale de par certains aspects, mais une intrigue bien construite et bien menée. Il manque un peu de consistance pour certaines choses, mais bon, c'est un 1er tome. Affaire à suivre dans le suivant, donc ;)

     

     

    Appréciation

     

     


    2 commentaires
  • Wormworld, T1 : Le voyage commence

    Daniel Lieske

    Éditions Dupuis

    Publié en 2014

    103 pages

     

     

     

    Synopsis

    Jonas est un jeune garçon rêveur, il passe le plus clair de son temps à inventer des aventures toutes plus épiques les unes que les autres. Il aime se réfugier dans le grenier de sa rand-mère dans lequel il découvre par hasard un tableau qui s'avère être un passage vers un autre monde.

    Un véritable rêve éveillé... jusqu'à ce que la passage se referme derrière lui !

     

     

    Mon avis

     

    Je tiens tout d'abord à remercier Babélio pour ce partenariat.

     

    Je n'ai pas pour habitude de lire des BD. Pas parce que je n'aime pas, mais parce que je leur préfère les mangas, et surtout par méconnaissance en fait. Et puis entre les romans, les BD, les mangas... c'est un budget quand même...

    Ceci dit j'ai quand même lu quelques BD, Astérix principalement, dont je ne manque pas une sortie, Tintin, Iznogoud, Gaston, Boule et Bill, Les Schtroumpfs et Bécassine, même si mes collections sont loin d'être complètes :s

    Bref. Toujours est-il que lorsque j'ai reçu un mail pour découvrir cette BD, je n'ai pas hésité longtemps.

     

    Et bien m'en a pris ! Si l'histoire se met en place très très doucement, et que la trame reste tout de même assez basique pour l'instant, les dessins sont juste sublimes ! Un soin tout particulier a été pris pour la couverture, les illustrations et la mise en page. Vraiment, je ne sais pas quoi dire, j'en ai pris plein les yeux. C'est tout ce que j'aime : des dessins soignés, doux tout en étant réalistes, une harmonie dans les couleurs et un toucher extrêmement agréable tant pour la couverture que pour les pages. 

    La mise en page diffère des BD que je connais : enfilade de cases les unes derrière les autres. Là, c'est moins linéaire, moins carré, et donne plus de rythme.

    Enfin, rythme est un bien grand mot, car l'auteur pose ici les bases de son histoire vraiment très lentement. Et perso, je suis restée sur ma faim à la fin ! C'est extrêmement cruel ! 

    Le personnage de Jonas est mignon et attachant (ce qui n'est pas aisé à me faire dire quand on connait mon aversion des enfants :p ). Il m'a touchée également...

     

    En résumé, une histoire qui se met en place très lentement, portée par des dessins absolument sublimes, rien que pour ce dernier point c'est un coup de coeur pour moi. Et j'ai très envie de découvrir la suite au vu de la fin de ce 1er tome !

     

     

    Appréciation


    3 commentaires
  • Les Livres des origines, tome 1 : L'Atlas d'émeraude

    Les Livres des Origines, T1 : L'Atlas d'Émeraude

    John Stephens

    Éditions Milan

    Publié en 2011

    442 pages

     

     

    Synopsis

    Par une froide nuit d’hiver, trois jeunes enfants sont séparés de leurs parents, pourchassés par des forces maléfiques. Dix ans plus tard, Kate, Michael et Emma n’ont toujours pas trouvé d’indices pouvant expliquer cet étrange événement… Un jour, l’étrange Dr. Pym les fait venir dans son lugubre manoir situé à Cambridge Falls. Kate, Michael et Emma sont alors mêlés à une quête haletante où un danger n’attend pas l’autre. En effet, ils doivent retrouver un manuscrit, L'Atlas d’Émeraude, avant qu’il ne tombe entre les mains de la cruelle Comtesse et de son armée. L’Atlas contient tous les pouvoirs nécessaires pour voyager dans le temps et, par conséquent, le pouvoir de modifier le cours de l’histoire… Les trois orphelins découvriront, d’épreuve en épreuve, pourquoi ils sont impliqués dans cette histoire et ils feront des rencontres qui vont bouleverser à jamais leur destin. Ensemble et parfois aidés par des personnages hauts en couleur, ils devront affronter des créatures mythiques et rompre de puissants sortilèges afin de sauver leurs vies… et de sauver le monde.

     

     

    Mon avis

    J'ai découvert ce livre par hasard. Je l'ai vu il y a quelques mois, cet été, quand j'étais à Paris pour la Japan Expo. J'ai tout de suite craqué pour cette magnifique couverture très rétro, et avec cet aspect vieilli, qui fait très manuscrit. J'ai craqué quelques temps après, et je l'ai acheté !

     

    Le début m'a fait un peu peur. Des enfants, orphelins, à qui tous les malheurs du monde arrivent... J'avais peur du cliché. Eh bien pas du tout ! Ce livre est un coup de coeur ! J'ai absolument tout (ou presque ) aimé.

     

    L'histoire débute de manière très brusque, on est direct plongé dans l'action. Ce qui perso, a tendance à me déstabiliser. J'aime bien quand les choses se mettent en place doucement (mais pas trop non plus), qu'on nous présente les personnages, le lieu, que soit un peu présenté l'univers dans lequel on va être plongé quoi.

    Cependant, même si le début laisse présager du déjà vu, j'ai trouvé l'histoire originale et très bien menée !

     

    Le style d'écriture est fluide et léger. La narration se fait selon un point de vue omniscient, et est entrecoupée de passages descriptifs juste parfaitement dosés à mon sens. Je n'ai pas ressenti de longueur pour ma part. Au contraire, tout s'alterne parfaitement et j'ai trouvé le style très dynamique. J'ai par contre eu du mal à comprendre certains passages que j'ai trouvés un peu compliqués, après c'est peut-être aussi moi qui n'était pas très concentrée à ce moment-là :s .

    J'ai beaucoup aimé le fait de suivre ce que les 3 enfants vivent au même moment mais chacun de leur côté. L'auteur passait d'un perso à l'autre avec beaucoup de fluidité mais aussi de frustration pour le lecteur !!!

     

    Les personnages quant à eux, ont tous une personnalité propre et variée. J'avoue avoir eu un peu de mal au début avec la fratrie (oui oui, toujours ce problème "d'enfant héros" je crois  :s ) mais plus j'avancais dans la lecture, plus je m'y attachais.

    J'ai surtout eu du mal avec Emma, la plus jeune, sauvage, colérique, qui fonce tête baissée et réfléchit après. Un vrai garçon manqué.

    J'ai trouvé Kate trop réfléchi par contre ! Trop posée. Elle faisait trop adulte, trop blasée pour son âge.

    J'ai par contre eu un coup de coeur pour Michael, "l'intello" de la fratrie, enfant solitaire et bouc-émissaire des autres enfants des orphelinats, avec sa passion un peu démente et obsédante des nains !

    Cependant, on sent leur évolution au cours du récit.

    Emma gagne en  maturité, en réflexion ; Kate s'ouvre, on la découvre forte et fragile à la fois ; et Michael prend de l'assurance.

    Chacun des enfants a un rôle à jouer dans l'histoire. Aucun n'est là juste pour faire beau.

    Le Dr Pym est un personnage mystérieux, loufoque et très attachant, le professeur un peu zinzin quoi ! Gabriel aussi est très attachant, quoique peut-être pas assez creusé.

    Même la Comtesse a quelque chose de fascinant dans sa folie.

     

    Et enfin, pour ne rien gâcher, la couverture est très jolie, chaque page est décorée d'un petit motif, et le début des chapitres est également un peu mis en valeur.

     

    En résumé, j'ai tout simplement adoré cette lecture ! Une histoire originale et bien racontée, un récit consistant et dynamique ! La fin nous laisse sur notre faim ! J'ai hâte de découvrir la suite.

     

     

    Appréciation

     

    D'autres avis ? C'est par ici :  Logo Livraddict

     


    Ce livre a été lu dans le cadre d'une LC organisée par Mia sur Livraddict. Toutes mes excuses pour le retard de mon billet.

    Voici les billet des autres participants : FrenchDawn, Mia, Tousleslivres.

     


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique